En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Santé : le gouvernement renonce à l’opération du Mois sans alcool

L’opération de santé publique « Mois sans alcool » devait avoir lieu en janvier 2020. Elle a finalement été annulée par le gouvernement, pour soutenir la filière viticole.

consommation alcool

Le « Mois sans alcool » n’aura finalement pas lieu. L’opération, qui devait avoir lieu au mois de janvier 2020, a été enterrée par le gouvernement, selon une information 20 Minutes. La semaine dernière, le président Emmanuel Macron avait affirmé son désaccord pour l’opération auprès de professionnels du champagne.

Pour rappel, le « Mois sans alcool » s’inspire d’une opération lancée au Royaume-Uni, le dry january (janvier sobre). L’opération, portée par Santé Publique France, était sur le point d’être officiellement lancée. Un compte Twitter avait déjà commencé à relayer des messages et un site web dédié devait prochainement être activé.

« Les vignerons ont gagné »

Du côté des associations de prévention, l’annulation du mois sans alcool sonne comme une défaite. « Les vignerons ont gagné », confiait une professionnelle du secteur à 20 Minutes. « Tout ça a été annulé sous la pression des viticulteurs. C’est attristant de voir qu’on annule au nom de la prétendue défense du lobby du vin », renchérit Bernard Basset, vice-président de l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA).

La déception est d’autant plus forte que les résultats de l’opération menée en Angleterre ont été très encourageants. Comme l’a rappelé Nathalie Latour, présidente de l’association Fédération Addiction, « ce n’était pas une campagne moralisation, personne ne voulait diaboliser l’alcool ». Reste à savoir si le message de modération sera tout de même entendu malgré l’absence de campagne officielle.