5 astuces pour lutter contre la gueule de bois des fêtes


Les fêtes de fin d’année sont souvent synonymes de repas lourds, difficiles à digérer, et de (beaucoup) d’alcool ! Certains n’attendent pas le Nouvel An pour en consommer en grande quantité. En effet, Noël est un moment de fête pendant lequel quelques-uns auront décidé de se lâcher. Voici quelques conseils pour se remettre d’une gueule de bois du réveillon et mieux attaquer la Saint-Sylvestre.

1. De l’eau, tu boiras

Oui, tout le monde le sait : pour lutter contre la gueule de bois, et plus généralement pour notre santé, rien ne vaut l’eau. Mais pourquoi d’ailleurs ?

Boire de l'eau

L’alcool, ou l’éthanol, perturbe la production de la vasopressine, l’hormone antidiurétique, c’est-à-dire celle nous évitant d’aller aux toilettes toutes les dix minutes. En inhibant cette molécule, l’alcool nous pousse à aller plus souvent aux toilettes et par conséquent, accélère le phénomène de déshydratation.

C’est pour cela que même sans gueule de bois, il est possible de ressentir une grande sensation de soif au lendemain d’une soirée un peu alcoolisée.

Le maître-mot après un Noël (ou toute autre soirée) trop arrosé est de boire de l’eau !

Si vous souhaitez varier les plaisirs, vous pouvez opter pour de la tisane. Une bonne infusion de plantes est excellente pour réhydrater le corps. D’ailleurs, il est possible de profiter des bienfaits de certains végétaux pour nous aider à faire passer une gueule de bois !

Quelques tisanes pour lutter contre la gueule de bois

S’il n’existe pas de recette miracle anti-gueule de bois, sachez que la nature regorge de mille et une plantes pouvant nous aider à vaincre quelques symptômes d’une soirée trop alcoolisée :

  • La menthe poivrée est un antalgique naturel. Une bonne tisane peut réduire les maux de tête, mais pas seulement ! Cette plante facilite également la digestion, qui nous le savons, peut s’avérer difficile au lendemain d’un Noël trop chargé en alcool et en nourriture. Faites infuser 2 grammes de feuilles de menthe poivrée pendant une dizaine de minutes ;
  • L’ortie est une plante aux vertus infinies. Dépurative, elle est particulièrement intéressante pour purger l’organisme et faciliter l’élimination des toxines. C’est une plante possédant aussi des minéraux, tels que le potassium, le magnésium, le fer et le sodium. Avec une trop grande absorption d’alcool, une partie des minéraux sont évacués de notre organisme, en particulier le potassium ;
  • La sauge est reconnue pour ses propriétés digestives. Elle sera donc très utile pour permettre à votre estomac de se remettre d’un trop-plein d’alcool.
Recette express après une soirée un peu arrosée (à utiliser également pour se remettre d’excès alimentaires) : faites infuser 1 c. à café de sauge et 1 c. à café d’ortie pendant 5 minutes et buvez chaud !

2. Mais toutes les boissons, tu ne boiras pas

S’il est vivement conseillé de s’hydrater lorsque l’on souffre d’une gueule de bois, cela ne signifie pas qu’il faut boire tout et n’importe quoi. Les boissons acides ne feront qu’empirer le mal-être ressenti.

Le café est également à proscrire dans cette situation. Il provoque un rétrécissement des vaisseaux sanguins et augmente la pression sanguine, amplifiant les symptômes de la gueule de bois, d’autant plus si celle-ci s’accompagne de maux de ventre ou d’indigestion. La théine est aussi à éviter.

À l’inverse, vous pouvez consommer des jus de fruits, de préférence fraîchement pressés. Ils vous permettront de bien vous hydrater tout en faisant le plein de vitamines et de minéraux !

3. Du sucre, tu consommeras

Non, vous ne rêvez pas ! Un apport en sucre permet de diminuer les effets d’une gueule de bois. En effet, une surconsommation d’alcool est responsable d’une diminution de glucose. Or, celui-ci est un véritable carburant pour notre corps, en particulier notre cerveau.

glucides sucres définition

Il est donc important de lui fournir à nouveau une petite dose de sucre. Attention, cela ne signifie pas qu’il faut s’empiffrer de bonbons et autres douceurs sucrées, au risque d’accentuer des maux de ventre, symptôme accompagnant souvent une gueule de bois.

Pour faire du bien à votre corps, préférez des fruits et tout particulièrement la banane. En plus d’augmenter le taux de sucre dans votre sang, la banane est riche en potassium. Celui-ci réduit considérablement lorsque nous sommes déshydratés à cause de l’alcool.

N’hésitez pas à vous cuisiner une bonne assiette de pâtes pour apporter des sucres lents à votre organisme, idéal pour lui redonner l’énergie dont il a besoin.

4. Des œufs, tu mangeras

Les œufs peuvent être de très bons alliés pour lutter contre la gueule de bois. Lorsque nous buvons beaucoup (trop) d’alcool, des réactions chimiques s’opèrent. L’alcool est transformé en acétaldéhyde. À fortes doses, cette molécule peut créer des nausées, de la tachycardie et des rougeurs du visage.

 

L’une des principales causes de la gueule de bois est l’accumulation d’acétaldéhyde dans notre organisme. Même si le corps est une incroyable machine, faite pour éliminer la majorité des toxines, nous pouvons lui donner un petit coup de pouce.

La cystéine est un acide aminé possédant une action hépatique. Elle permet une meilleure élimination des toxines contenues dans le foie, en particulier l’acétaldéhyde. Dans une étude publiée en 2020, dans le journal Alcohol and Alcoholism, des chercheurs finlandais ont découvert que la cystéine pouvait largement réduire les symptômes de la gueule de bois, en particulier les nausées et les maux de tête. Cependant, ils ont précisé que cette molécule n’était pas le remède miracle contre les effets d’une surconsommation d’alcool !

Néanmoins, les œufs sont riches en cystéine. Alors en cas de gueule de bois, une petite omelette ne vous fera pas de mal !

5. L’alcool, tu calmeras

Si vous souhaitez réattaquer le réveillon du Nouvel An en pleine forme après un Noël trop arrosé, le mieux est de ralentir, voire stopper, votre consommation d’alcool entre les deux fêtes. Cela permettra à votre foie et à votre estomac de se reposer !

Nous vous rappelons que même sans être un très gros consommateur d’alcool, sa consommation a une influence sur le développement de certaines pathologies et maladies :

Le mieux pour se prémunir d’une bonne gueule de bois est de ne pas consommer d’alcool, ou d’adopter quelques astuces, comme :

  • Faire un bon repas avant une soirée, comme une plâtrée de pâtes ;
  • Dormir suffisamment ;
  • Alterner un verre d’alcool et un verre d’eau : en plus de vous hydrater, l’eau réduira votre envie de boire de l’alcool ;
  • Éviter de mélanger les alcools du type apéritif/digestif (whisky, gin, etc.) et le vin. La consommation d’alcools aux dosages différents peut être difficile à assimiler pour certains organismes ;
  • Ne pas boire trop d’alcool. Par ailleurs, si vous aimez le vin ou un bon cocktail, appréciez-les, ne les buvez pas d’une traite. Cela vous permettra de réduire le nombre de verres dans la soirée.
Cet article vous a-t-il été utile ?