Consommation d’alcool : quels sont les risques pour la santé ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

Cancers, troubles cardiovasculaires, cirrhose… La consommation d’alcool provoque des dommages importants pour la santé. Quelles sont ses conséquences sur le corps ? La Sécurité sociale peut-elle rembourser les frais médicaux liés à l’alcoolisme ? On vous explique.

Alcool : les effets sur la santé

Même à faible quantité, la consommation d’alcool présente des risques sur la santé. Lorsque l’on boit des boissons alcoolisées, l’alcool passe par le sang. Il se répand ensuite dans l’organisme et parvient rapidement aux organes qui comportent de nombreux vaisseaux sanguins comme le cerveau, les poumons et le foie. Ainsi, cela peut amener au développement de maladies et de cancers. Par exemple, consommer de l’alcool favorise l’apparition de :

  • Cirrhose : la consommation d’alcool est la cause principale de la cirrhose qui est une inflammation du foie ;
  • Cancers de l’appareil digestif : bouche, gorge, œsophage, foie, côlon, rectum… ;
  • Maladies cardiovasculaires : hypertension, AVC, infarctus… ;
  • Troubles cognitifs : altération de la mémoire, désorientation spatio-temporelle… ;
  • Troubles psychiques : anxiété, dépression…

Il est évidemment déconseillé de consommer de l’alcool chez la femme enceinte. En effet, l’alcool peut causer des dommages à l’enfant et avoir un impact négatif sur son développement. Il peut entraîner des conséquences sur le long terme : retard de croissance, malformations des organes internes, troubles du comportement…

Consommation d’alcool : un impact sur l’espérance de vie

Selon une étude de l’OCDE, boire plus d’un verre d’alcool par jour fait perdre 1 an d’espérance de vie. Cette diminution de l’espérance de vie s’explique par une consommation d’alcool excessive qui entraîne de plus en plus de maladies et d’accidents. D’ailleurs, la consommation d’alcool serait responsable de 1/3 d’accidents mortels de la route.

Santé Publique France recommande de limiter sa consommation d’alcool à deux verres par jour maximum… mais pas tous les jours ! Il est recommandé d’avoir des jours dans la semaine sans boire de l’alcool.

Alcool : les effets sur la vie sociale

La consommation d’alcool excessive peut aussi avoir un impact négatif sur la vie sociale. Par exemple :

  • Conséquences néfastes sur la vie professionnelle : absentéisme, perte d’emploi…
  • Conséquences néfastes sur la vie familiale : tensions avec l’entourage, violences…

Les types de consommation d’alcool

On distingue différents types de consommation d’alcool :

  • La consommation à risque : il s’agit d’une consommation qui n’a pas encore eu de conséquences néfastes mais qui est susceptible d’en entraîner à court, moyen ou long terme ;
  • La consommation nocive : il s’agit d’une consommation qui entraîne des dommages, physiques ou psychiques, ainsi que des conséquences sociales négatives ;
  • L’alcoolodépendance ou alcoolisme : il s’agit d’une perte de maîtrise de sa consommation d’alcool qui peut être physique et/ou psychologique.

Pour définir son comportement face à l’alcool et déterminer les risques et les mesures à envisager, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) propose un test en ligne. Il est constitué de 12 questions sur les caractéristiques et les habitudes de consommation de chacun.

En cas de dépendance à l’alcool, il est possible d’en parler à son médecin généraliste. Il peut aider à dresser un bilan précis et à lutter contre cette addiction.

L’alcool chez les jeunes

La consommation d’alcool chez les jeunes est un véritable problème. En effet, ces derniers ont tendance à consommer beaucoup d’alcool. On parle également de « binge-drinking ». Il s’agit d’une pratique répandue chez les adolescents et les jeunes adultes qui consiste à s’alcooliser massivement en une très courte durée.

Alcoolodépendance : la Sécurité sociale rembourse la cure de désintoxication

Pour arrêter sa consommation d’alcool, il est possible de suivre une cure de désintoxication. Il s’agit d’un programme médical qui accompagne la personne alcoolodépendante durant sa phase de sevrage. Il est possible d’effectuer ce sevrage dans un établissement de santé ou chez soi :

  • Sevrage « résidentiel » : il consiste en un séjour de 2 à 4 semaines dans un lieu d’hospitalisation ou dans un centre de soins spécialisé ;
  • Sevrage « ambulatoire » : il consiste à faire des consultations médicales régulières et à suivre un traitement avec des médicaments chez soi.

Sachez que la Sécurité sociale peut prendre en charge la totalité des frais de soins pour une cure de désintoxication d’alcool. Cette cure doit être effectuée dans un centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA).

Foire aux questions (FAQ)

Est-il dangereux de boire de l’alcool tous les jours ?

Oui. Boire de l’alcool tous les jours augmente le risque de développer des maladies et cancers.

Quelle consommation d’alcool pour conduire ?

Aucune ! Lorsque vous êtes au volant de votre véhicule, vous ne devez pas boire d’alcool.