En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Plus d’un quart des Français touchés par les acouphènes

28% de la population française serait touchée par les acouphènes. Un phénomène de santé qui affecte de plus en plus les jeunes et peut entrainer des gênes au quotidien.

Tinnitus. Closeup side profile sick young woman having ear pain touching her painful head isolated on blue background

Les Français sont nombreux à souffrir d’acouphènes. D’après un sondage réalisé par l’Ifop à l’occasion de la journée de l’audition qui aura lieu le 8 mars, ils seraient entre 14 et 17 millions à être touchés de manière occasionnelle, et entre 2 et 4 millions de manière permanente.

Pour rappel, les acouphènes sont des bruits comme des sifflements, des grésillements ou des bourdonnements d’oreille, dus à une exposition répétée à des niveaux sonores élevés, à certaines pathologies ou encore au vieillissement. Selon leur gravité, ils peuvent réellement impacter la qualité de vie, d’autant plus qu’il est difficile de trouver des traitements efficaces.

Les jeunes et les acouphènes

D’après le sondage, les jeunes sont particulièrement touchés par les acouphènes : 56% des 15-17 ans et 49% des 18-24 disent en avoir déjà ressenti. En cause probablement, l’écoute prolongée de la musique avec un casque ou des oreillettes. Si la plupart du temps les bourdonnements cessent une fois l’oreille au repos, ils peuvent progressivement s’accompagner d’une perte auditive.

Globalement, les personnes souffrant d’acouphènes font peu appel aux professionnels de santé. Seul un tiers des sondés déclarent avoir sollicité les conseils d’un médecin. Une proportion encore plus faible chez les jeunes, qui tombe à 8% chez les 15-17 ans et 26% chez les 18-24 ans. Lorsqu’ils consultent, les Français se rendent le plus souvent chez un généraliste (34%) ou chez un ORL (29%).