La télémédecine bientôt remboursée par l’Assurance maladie ?

Alors que le gouvernement veut faire entrer la téléconsultation dans le droit commun, des discussions ont été entamées sur le sujet entre l’Assurance maladie et les syndicats de médecins. Les questions reposent sur le prix de ces soins et leur remboursement.

Un patient et son médecin

Et si la téléconsultation devenait une habitude de santé en France ? La question mérite d’être posée alors que les discussions entre l’Assurance maladie et les syndicats de médecins ont commencé hier sur le sujet. Les résultats de ces négociations seront communiqués en mars prochain.

Les questions abordées touchent essentiellement les tarifs mais aussi comment vont s’implanter et se dérouler ces téléconsultations (examen médical par visioconférence) ainsi que leur remboursement. La télé-expertise, qui est une demande d’avis d’un autre praticien, sera également abordée.

1,3 million de téléconsultations en 2021

Ces négociations ont été poussées par le vœu de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, « d’inscrire la télémédecine dans le droit commun ». En effet, l’objectif du gouvernement est de lutter contre les déserts médicaux et améliorer l’accès aux soins.

Le gouvernement table ainsi sur 500 000 actes de télémédecine en 2019, 1 million en 2020 et 1,3 million en 2021. Des expérimentations ont déjà été lancées depuis plusieurs années avec des résultats plutôt mitigés. Reste également à savoir quelle sera la position des mutuelles santé sur la question des remboursements de ces actes médicaux.