En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Téléconsultation : principe, prix et remboursement

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Réalisez 423€ d'économies en moyenne* !

La téléconsultation consiste à consulter un professionnel de santé non en face à face, mais à distance, par vidéo. Comment se déroule une téléconsultation, quels sont les prix et les remboursements pour ce type d’acte médical ? Explications.

Qu’est-ce que la téléconsultation ?

La téléconsultation est une pratique qui « permet à un professionnel médical de donner une consultation à distance par l’intermédiaire des technologies de l’information et de la communication » (Ministère de la Santé). Concrètement, il s’agit d’une consultation, réalisée à la demande d’un patient auprès d’un praticien de santé, mais à distance, par vidéo via un ordinateur, une tablette ou un smartphone.

Qui peut pratiquer ?

Tous les médecins peuvent pratiquer la téléconsultation, quelle que soit leur spécialité, le secteur d’exercice (secteur 1, secteur 2…), leur lieu d’exercice (France métropolitaine ou France d’Outre-mer) ou le type d’établissement dans lequel ils pratiquent (cabinet libéral, maison de santé, centre de santé, hôpital, clinique, ehpad…).

Qui peut consulter ?

Tout le monde peut bénéficier d’une téléconsultation. Cependant, seul le médecin peut décider s’il souhaite ou non proposer une téléconsultation. C’est lui qui juge de la pertinence ou non d’une consultation à distance plutôt que d’une consultation en face à face.

Téléconsultation, télé-expertise… quelle différence ?

La télé-expertise est un cas particulier. Il se présente lorsque un professionnel médical a besoin de solliciter un autre praticien pour avoir un avis.

Les avantages de la téléconsultation

Les avantages de la téléconsultation sont nombreux. Cette pratique permet :

  • De faciliter l’accès aux soins, notamment dans les zones considérées comme des désertés médicaux. Il suffit désormais d’une connexion internet pour pouvoir s’entretenir avec un médecin. La distance géographique avec le cabinet le plus proche n’est plus un problème ;
  • D’accélérer les processus de soins. Les délais d’attente sont raccourcis ;
  • D’éviter les déplacements inutiles et les recours aux urgences ;
  • D’éviter la propagation de microbes dans les salles d’attente ou cabinets médicaux. Les patients consultent chez eux : s’ils sont malades, ils ne véhiculent pas d’éventuels virus ou microbes en se déplaçant.

Du côté des inconvénients en revanche, la téléconsultation se fait par écran interposé. L’échange et le contact humain sont donc moins forts que lors d’une consultation physique. Par ailleurs, certains soins ne peuvent logiquement pas être prodigués lors d’une téléconsultation. Cette pratique ne peut donc pas être choisie systématiquement, on ne peut logiquement pas y avoir recours dans toutes les situations médicales.

Comment se déroule une téléconsultation ?

Si la téléconsultation est possible dans votre cas de figure (cf. condition ci-dessous), c’est le médecin téléconsultant, c’est-à-dire le médecin qui gère la téléconsultation, qui propose le service et vous informe des modalités pour réaliser la téléconsultation.

La téléconsultation se déroule comme une consultation classique. Le praticien vous fait parvenir un lien pour vous connecter à l’heure convenue à un site Internet ou une application sécurisée. Vous pouvez vous connecter depuis votre smartphone, un ordinateur ou une tablette. L’important est d’avoir une connexion Internet de qualité suffisante pour pouvoir communiquer facilement avec son praticien. Ensuite, l’échange entre le médecin et le patient se fait de manière classique.

A l’issue de la téléconsultation, le médecin rédige un compte-rendu, qu’il intègre dans son fichier patient et qu’il fait parvenir au médecin traitant, pour favoriser le suivi. Si vous avez ouvert un DMP (dossier médical partagé), le compte rendu y est également intégré.

Peut-on être accompagné ?

Vous pouvez assister seul à votre téléconsultation, ou être assisté si besoin, par exemple par un(e) infirmier(ère).

Comment recevoir son ordonnance ?

Si besoin, le médecin peut vous établir une ordonnance, exactement comme pour une consultation classique. La seule différence : vous recevez cette ordonnance soit par courrier, sous format papier, soit par mail, sous format électronique via une messagerie sécurisée.

teleconsultation

Téléconsultation : quels sont les prix ?

Les prix sont les mêmes que pour une consultation classique. Ainsi, la téléconsultation est facturée par le médecin téléconsultant au même tarif que pour une consultation physique. Les prix oscillent donc entre 23€ et 58,50€ selon la spécialité et le secteur d’exercice.

Exemples de remboursement de téléconsultation

Médecin

Secteur

Tarif

Base du remboursement

Montant remboursé (après déduction du forfait de 1€)

Généraliste

1

25€

25€

16,50€

2

Honoraires libres

25€

16,50€

Spécialiste

1

25€

25€

16,50€

2

Honoraires libres

23€

15,10€

 

Le remboursement de la téléconsultation

Les modalités de remboursement sont exactement les mêmes que pour une consultation classique. La téléconsultation est prise en charge à hauteur de 70% par l’Assurance maladie. Le reste à charge peut être remboursé par la mutuelle santé.

Par ailleurs, comme pour n’importe quelle consultation, le tiers payant est appliqué dans son intégralité pour :

  • Les femmes enceintes ;
  • Les patients souffrant d’affections longues durées (ALD) ;
  • Les patients qui bénéficient la complémentaire santé solidaire (CSS, anciennement CMU-C ou ACS).

Les conditions de prises en charge par l’Assurance Maladie

Depuis 2018, la téléconsultation est prise en charge par l’Assurance Maladie. Tout patient peut bénéficier d’une prise en charge. Toutefois, pour être valable, la téléconsultation doit s’inscrire dans le respect du parcours de soins coordonné. Si ce n’est pas le médecin traitant qui réalise la téléconsultation, ce dernier doit orienter le patient vers un autre praticien. Seules exceptions :

  • Pour les patients de moins de 16 ans ;
  • Pour les situations d’urgence ;
  • Pour les patients qui n’ont pas de médecin traitant ou ceux qui en ont un mais qui ne peuvent pas attendre à cause de délais trop longs ;
  • Pour les spécialités médicales d’accès direct : pédiatrie, gynécologie, ophtalmologie, stomatologie, chirurgie orale ou chirurgie maxillo-faciale, psychiatrie ou neuro-psychiatrie.

Par ailleurs, pour pouvoir bénéficier d’une téléconsultation, le patient doit être connu du médecin téléconsultant et doit avoir déjà effectué une téléconsultation dans les 12 mois précédant la téléconsultation.

Prise en charge spéciale Covid

Depuis le début de la crise sanitaire et la pandémie de coronavirus, des mesures spéciales ont été mises en place pour encourager le développement de la téléconsultation. Ainsi, jusqu’au 31 décembre 2020, l’Assurance maladie prend en charge les téléconsultations à 100%.

Comment payer sa téléconsultation ?

La plupart des praticiens sont équipés de système de télépaiement, qui vous permettent de régler votre téléconsultation directement ligne, à l’issue de l’échange. Toutefois, rien ne vous empêche si vous le souhaitez de payer par virement ou par chèque bancaire.

Si le tiers-payant intégral s’applique dans votre situation, vous n’avez alors rien à payer.

Astuce Malynx !

Vous pouvez retrouver toutes les informations relatives à votre paiement sur votre décompte de remboursement de la sécurité sociale, depuis votre compte Ameli.

Cet article vous a-t-il été utile ?