En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Bientôt un service sanitaire pour les étudiants en santé

Un service sanitaire pour les étudiants en médecine verra le jour prochainement. Ce dispositif a pour but de familiariser les étudiants avec les enjeux de prévention en santé.

Intégrer davantage la prévention et la promotion de la santé dans les cursus de médecine. Telle est la volonté des ministres de la Santé et de l’Enseignement Supérieur, Agnès Buzyn et Frédérique Vidal, qui ont présenté lundi 26 février leurs projets concernant le service sanitaire des étudiants en santé.

Ce dispositif concernera environ 47 000 étudiants médecins, infirmiers, kinésithérapeutes ou encore pharmaciens, qui devront effectuer un stage dédié de trois mois. Centré autour de la prévention et de la promotion de la santé, il pourra se dérouler dans les établissements scolaires ou les structures médico-sociales autour de thématiques comme la sensibilisation aux dangers du tabac, de l’alcool ou aux enjeux sanitaires de la sexualité.

La prévention, un enjeu de santé publique majeur

Mesure de campagne d’Emmanuel Macron, le service sanitaire ne vise pas à prodiguer des soins, mais à informer et sensibiliser tous les types de public. La logique du dispositif est double : en promouvant les comportements favorables à la santé, le gouvernement espère à la fois réduire les facteurs à risque et des coûts considérables, aussi bien sociaux qu’économiques.

La prévention et la promotion de la santé constituent d’ailleurs l’un des grands axes de la stratégie nationale de santé dévoilée en décembre dernier par le gouvernement. Le service de santé devrait être mis en place dès la rentrée 2018.