En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

10 innovations qui vont révolutionner la médecine


A l’heure où le monde attend le vaccin contre le coronavirus, les chercheurs continuent d’avancer pour mettre au point remèdes, dispositifs, technologies et autres médicaments. Nous vous présentons ici une sélection de 10 innovations qui changeront la médecine de demain… et qui la changent déjà aujourd’hui !

1. La peau imprimée en 3D

La société Poietis, fondée à Pessac en 2014, est spécialisée dans l’impression 3D de tissus biologiques. Sa technologie permet de constituer une peau quasi humaine en superposant des couches d’encre biologique. L’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (HPHM) a conclu un accord début 2020 avec Poietis pour les premières greffes mondiales de peau. Les grands brûlés pourront être traités de cette manière et l’on pourra reconstituer les cordes vocales des patients. Une grande avancée selon le professeur Dominique Casanova.

2. Des nanorobots dans le sang

adn robot technologie innovation

Ce n’est ni de la dystopie ni de la science-fiction : l’humanité sait désormais faire nager des robots microscopiques dans le sang. Plusieurs chercheurs y sont parvenus. Citons par exemple l’université de Zürich et le Technion, qui ont réussi à envoyer des microrobots dans le système sanguin pour diffuser un traitement médical exactement à l’endroit voulu. Plus récemment, une équipe sino-américaine a mis au point des nanorobots programmés pour nager dans le sang et détruire les cellules cancéreuses. Un pas de géant pour la médecine !

3. Des cellules gourmandes contre l’obésité

L’obésité est de plus en plus présentée comme le fléau du siècle, en tout cas comme un problème de santé publique. Pour la combattre, les solutions sont parfois limitées car les causes ne sont pas toujours l’alimentation et l’activité physique. Une équipe de l’Inserm a mis au point des adipocytes bruns (cellules qui stockent la graisse) qui pourraient s’avérer utiles. Une transplantation de ces cellules chez les patients obèses leur ferait perdre du poids en augmentant leurs dépenses énergétiques.

Top 10 des médecins célèbres français
Lire l'article

4. Un pancréas artificiel pour les diabétiques

La société Diabeloop et le groupe Cellnovo ont mis au point un pancréas artificiel pour aider les patients ayant du diabète à gérer leur traitement. Il consiste en un capteur de glycémie continu collé sur le bras, relié via Bluetooth à une télécommande et un smartphone. Un algorithme détermine en permanence la quantité d’insuline nécessaire à l’équilibre glycémique et commande la pompe à insuline.

5. Un vaccin contre la maladie de Lyme

vaccin enfant garçon

La borréliose de Lyme, maladie transmise par les tiques et provoquant des troubles neurologiques et musculaires, est en pleine expansion en France et dans plusieurs pays d’Europe. Aujourd’hui, seul un traitement intensif en antibiotiques permet de soigner les patients, non sans effets secondaires. Problème : une forme dormante de Lyme demeure chez de nombreux malades. Heureusement, après dix années de recherche, le laboratoire nantais Valneva vient de mettre au point un vaccin efficace révélé en juillet. Une mise en vente en 2025 est envisagée.

Tiques et maladie de Lyme : comment se protéger ?
Lire l'article

6. Un médicament contre les acouphènes

L’acouphène, trouble de l’oreille interne se caractérisant par des sifflements désagréables, est un phénomène en pleine expansion dans un monde toujours plus bruyant. Il concerne 37% des Français selon une étude récente. Pour y remédier, peu de solutions. La société montpelliéraine Sensorion, au sein de l’Inserm, travaille sur un médicament qui pourrait mettre fin à ces acouphènes : SENS-401. Les résultats en 2018 étaient très encourageants.

7. Un implant contre la lombalgie

Première mondiale : les Irlandais ont conçu un implant qui permet de rétablir la stabilité fonctionnelle du patient souffrant de lombalgie. Une aide précieuse pour faciliter la guérison de cette douleur chronique. La société Mainstay Medical s’est félicitée de ce dispositif qui stimule électriquement les nerfs responsables de la contraction des muscles de la colonne vertébrale. Après de nombreux essais cliniques, il est probable de voir se développer les implants anti-lombalgie.

Télétravail : 7 astuces pour soulager votre dos !
Lire l'article

8. Le cannabis thérapeutique lors des hospitalisations

L’usage du cannabis dans le cadre des soins hospitaliers connaîtra sa grande première en septembre 2020. L’Assemblée nationale a en effet autorisé des centres hospitaliers à le prescrire aux patients souffrant de sclérose en plaques, douleurs neuropathologiques ou encore épilepsie. Ce cannabis dit thérapeutique sera sous forme de tisanes, d’huiles ou encore de fleurs séchées. Il ne sera pas produit par la France qui interdit toujours sa culture, mais importé de l’étranger.

9. La détection d’Alzheimer par un test sanguin

senior vieille dame alzheimer

La maladie d’Alzheimer concerne 50 millions de personnes dans le monde. En France, on s’approche du million de cas. Face à cela, les scientifiques effectuent de nombreuses recherches. Une transplantation de microbiote a récemment permis à un patient de 82 ans de recouvrer sa santé mentale. Mais les plus grandes avancées concernent la prévention. En effet, un test sanguin a été mis au point et dévoilé fin juillet 2020. Il permettrait de détecter avec fiabilité les prémices de la maladie, jusqu’à 20 ans avant son déclenchement.

10. Un implant sous-rétinien pour les malvoyants

Tout le monde pourra avoir un œil de lynx en 2050 ! La société Prixium Vision a mis au point un implant à placer sous la rétine pour améliorer l’acuité visuelle. Les patients souffrant de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) pourront ainsi continuer à voir correctement. Cet implant comprend 400 pixels dotés d’une zone photovoltaïque et une électrode de stimulation. Ces derniers remplacent les photorécepteurs défaillants.

Cet article vous a-t-il été utile ?