En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Santé : le gouvernement annonce 25 mesures en faveur de la prévention

En matière de santé, le gouvernement met l’accent sur la prévention. 25 mesures ont été présentées hier dans le cadre du plan « Priorité Prévention ».

Hier, le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre de la Santé Agnès Buzyn ont présenté 25 nouvelles mesures pour améliorer la prévention en matière de santé. Le plan, baptisé « Priorité Prévention », devrait être déployé sur 5 ans et représenter un investissement de 400 millions d’euros. L’objectif ? « Permettre à chacun de devenir acteur de sa propre santé, en adoptant les bons réflexes dès le plus jeune âge ».

Parmi les mesures phares dévoilées, on trouve notamment :

  • La formation de 80% de la population aux gestes de premiers secours ;
  • La généralisation du dépistage du cancer du col de l’utérus ;
  • La généralisation de la vaccination par les pharmaciens ;
  • La réduction de la consommation de sel de 20% ;
  • La prévention des risques auditifs chez les jeunes.

Le remboursement des traitements antitabac

Autre axe envisagé par le gouvernement pour améliorer la prévention, un meilleur remboursement des traitements d’aide à l’arrêt du tabac. Désormais, ils seront pris en charge comme tous les médicaments remboursables, alors que les fumeurs disposaient jusque-là d’un forfait de 150€ par an pour acheter les traitements nécessaires au sevrage.

« Cela permet à la fois de lever les freins liés à l’avance de frais systématique et d’avoir le même tarif pour un produit sur tout le territoire, tout en permettant une durée du traitement adaptée à la dépendance », explique le gouvernement. Un premier produit devrait être inscrit dès cette semaine au remboursement de l’Assurance maladie.