En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Axa étoffe son offre de télémédecine en France en 2018

En 2018, AXA ira encore plus loin dans le domaine de la téléconsultation. Le géant français de l’assurance compte installer des télécabines dédiées dans les entreprises et étendre ses services aux médecins spécialisés.

AXA va proposer un nouveau service de télémédecine pour les entreprises. Jacques de Peretti, PDG d’Axa France, l’a annoncé dernièrement aux Echos : « dans les semaines qui viennent, nous allons lancer notre première télécabine de téléconsultation ». Un dispositif qui devrait notamment être installé chez les grands clients qui font confiance à l’assureur pour leur mutuelle santé.

Le principe se veut simple : le salarié se rend seul dans la télécabine, mais il est accompagné par un médecin à distance qui lui explique ce qu’il doit faire. Les cabines de téléconsultation devraient permettre de réaliser des examens complémentaires, par exemple sur la tension ou la vue. Axa espère ouvrir une trentaine de télécabines en 2018.

Etendre l’offre aux médecins spécialisés

En 2015, AXA avait été le premier assureur à se lancer dans la téléconsultation médicale via des médecins généralistes. Fort de ses bons résultats – AXA recense actuellement plus de 1 000 téléconsultations par mois –  l’assureur souhaite également étendre le dispositif à des médecins spécialisés, comme des cardiologues, des gastro-entérologues, des diététiciens…

La question de la protection des données personnelles peut toutefois inquiéter les assurés. Jacques de Perretti se veut rassurant sur ce point : « il y a des médecins, de l’Ordre des médecins, avec le serment d’Hippocrate qui sont à disposition de leurs clients. Et il y a une muraille de Chine très claire entre le service que nous proposons et notre rôle d’assureur derrière ».