Zoom sur les bébés nageurs

bébé nageur

C’est à la fois mignon, impressionnant et intrigant. Ces tout petits êtres qui se débrouillent dans l’eau comme si c’était leur élément naturel… Tous les nourrissons possèdent, en effet, le réflexe natatoire: immergés, ils ferment la bouche, bloquent automatiquement leur respiration et agitent les bras et les jambes. Partager cela avec eux est assez fantastique.

Qu’est-ce qu’un bébé nageur ?

Ça n’est pas un nourrisson qui fait des longueurs tout seul comme Laure Manaudou, il s’agit d’une activité en piscine permettant à vos tout petits de développer une certaine motricité, de la confiance et de l’autonomie. Évoluant dans le même univers liquide que celui qu’il connaissait dans le ventre de sa maman, ses sens sont en éveil: la température, les bruits, la pesanteur… tout est là pour le stimuler tout en l’apaisant. Il pratique une activité motrice, développe le psychoaffectif et s’éveille socialement.

Les séances se pratiquent dans les piscines agréées par la Fédération des activités aquatiques d’éveil et de loisir (FAAEL), elles sont équipées pour et proposent des activités adaptées. Chaque séance dure une demi-heure pour les enfants de moins de 18 mois et de 30 minutes à une heure pour les enfants de 18 mois à 5 ans.

Comment se passe une séance ?

Les activités se font en groupe, un animateur et l’un ou les deux parents sont présents. Elles sont organisées autour de thèmes tels que:

  • la découverte de l’eau, des autres et de soi-même;
  • le mouvement, le flottement;
  • l’entrée dans l’eau; aller sous l’eau.

Le bébé est d’abord porté par ses parents, puis évolue seul dans l’eau. C’est ensuite le moment des jeux: toboggans, planches, tapis… il peut même jouer avec les autres enfants.

Cette activité n’apprend pas à nager plus tôt mais aide à connaître cet élément et donc à ne pas le craindre.

Quelques précautions: Le bébé ne doit jamais avoir froid. Jusqu’à 18 mois les bébés ne savent pas lutter contre le froid, c’est pourquoi l’eau de la piscine devra être aux alentours de 32°C. Un bébé qui a froid devient pâle, inactif, a les lèvres violettes ou encore des marbrures sur le corps. Dès les premiers signes il faut le sortir de l’eau, le réchauffer et lui donner quelque chose à manger.

Pour la prise en charge des séances de bébé nageur, ne comptez pas sur l’assurance maladie, pas plus que sur votre complémentaire santé d’ailleurs. En effet, alors qu’en Belgique il semblerait que de plus en plus de mutuelles remboursent ces séances, en France on n’y est pas encore.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres