Portrait de Xavier Bertrand

xavier-bertrand

Actuellement député de l’Aisne et maire de Saint-Quentin, Xavier Bertrand fut ministre à trois reprises, au sein de différents gouvernements de droite. Assureur de profession, il a mené une carrière politique en parallèle, particulièrement axée sur les relations sociales, la santé et l’emploi. En septembre 2012, Xavier Bertrand s’est déclaré candidat à la primaire UMP pour l’élection présidentielle de 2017.

En tant qu’élu il fut le premier à apporter la plage en ville

Né le 21 mars 1965 à Châlons-en-Champagne, Xavier Bertrand milite dès l’âge de 16 ans au sein du RPR. Titulaire d’une maîtrise de droit public et d’un DESS d’administration locale, il est élu conseiller municipal de Saint-Quentin en 1989. Il devient ensuite maire adjoint en charge de la redynamisation de la ville et c’est à ce titre qu’il met en place, en 1996, la première plage artificielle en centre-ville, pour les personnes ne pouvant partir en vacances l’été. Nombre de municipalités lui emboîteront le pas dans les années qui suivent, à commencer par Paris-Plage !

Conseiller général de l’Aisne de 1995 à 2001, Xavier Bertrand est élu député de la 2e circonscription de l’Aisne en 2002. Il conserve depuis son siège à l’Assemblée nationale, après en avoir ponctuellement démissionné à chaque fois qu’il fut nommé au gouvernement. Depuis le 4 octobre 2010, il est Maire de Saint-Quentin.

Un secrétariat d’État et trois portefeuilles ministériels

De 2004 à 2007, sous la présidence de Jacques Chirac, Xavier Bertrand est successivement secrétaire d’État à l’Assurance maladie (gouvernement de Jean-Pierre Raffarin) et ministre de la Santé et des Solidarités (gouvernement de François Fillon). Il mène, avec Philippe Douste-Blazy, la réforme de l’Assurance maladie et est confronté à l’épidémie du chikungunya à la Réunion, puis l’arrivée de la grippe aviaire en Europe. Il porte également le Décret n° 2006-1386 interdisant de fumer dans les lieux publics.

Lorsque Nicolas Sarkozy est élu Président de la République en 2007, Xavier Bertrand est appelé à gouverner auprès de François Fillon, comme ministre du Travail, des Relations Sociales, de la Famille et de la Solidarité. Il est notamment chargé de l’instauration du service minimum en cas de grève dans les transports publics, la réforme des régime spéciaux de retraite, ou encore la loi portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail. Il restera à ce poste jusqu’en janvier 2009.

Après avoir été secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand est de nouveau nommé ministre par François Fillon en novembre 2010, chargé cette fois du Travail, de l’Emploi et de la Santé. Confronté à la forte montée du chômage due à la crise économique et financière, il n’est pas non plus épargné dans le champ de la santé entre l’affaire du Médiator et celle des prothèses mammaires défectueuses. Ces crises sanitaires le conduiront à instaurer une loi de renforcement de la sécurité sanitaire des médicaments, produits de santé et dispositifs médicaux.

Pourquoi LeLynx.fr vous parle de Xavier Bertrand ?

Parce que de nombreuses mesures de santé qu’il a instaurées ont eu un impact sur l’Assurance maladie et les mutuelles. Par exemple, nous avons beaucoup parlé de lui en 2012, lors de la revalorisation de la taxe sur les conventions d’assurances, loi qui l’a fait entrer en conflit avec la Mutualité Française. De plus, Xavier Bertrand a initié, lorsqu’il était ministre chargé de la Santé, une bataille contre les conflits d’intérêts entre médecins et laboratoires pharmaceutiques. Cette problématique a récemment fait l’objet d’un décret, obligeant les laboratoires à faire preuve de plus de transparence dans les relations qu’ils entretiennent avec les médecins.

Source : Site officiel de Xavier Bertrand

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres