Le vaccin contre la fièvre typhoïde

Grâce à l’assainissement des eaux, la fièvre typhoïde est une maladie bactérienne qui a quasiment disparu des pays développés. Pourtant, elle reste un fléau dans de nombreuses régions du monde. Selon L’Organisation Mondiale de la Santé, 17 millions de nouveaux cas apparaissent dans le monde chaque année. Suivez LeLynx.fr, comparateur de mutuelles santé pour en savoir plus.

La fièvre typhoïde, ce qu’il faut retenir

La fièvre typhoïde est une maladie qui se transmet par l’alimentation et les boissons contaminées. Comme l’hépatite A, elle est présente dans les matières fécales qui peuvent contaminer l’eau. La bactérie à l’origine de la maladie, salmonella typhi, s’attaque aux intestins et aux voies sanguines. Il existe également la fièvre paratyphoïde (provoquée par la bactérie salmonella paratyphi), qui ressemble beaucoup à la typhoïde, mais qui est moins grave.

Les symptômes de la maladie apparaissent après une période d’incubation d’une quinzaine de jours. La fièvre typhoïde provoque une fièvre entre 39 et 40°C, des malaises, une anorexie, des maux de tête, une constipation ou une diarrhée, des tâches rosées sur la poitrine ainsi qu’un gonflement de la rate et du foie. La gravité de ces symptômes varie selon les cas et peut entrainer la mort en cas d’absence de traitement. Même une fois guéries, certaines personnes restent porteuses de la bactérie et peuvent donc encore répandre la maladie.

La vaccination se fait en une seule injection 15 jours avant le départ et reste valable trois ans. Elle peut être effectuée dès l’âge de 2 ans et coûte 40€ l’injection à l’Institut Pasteur, qui propose aussi un vaccin contre la typhoïde et l’hépatite A à la fois. Celui-ci peut être injecté dès l’âge de 16 ans et coûte 85€.

Fièvre typhoïde, les pays à risques

Le vaccin contre la typhoïde est à envisager dès lors que l’on se rend dans un pays aux conditions sanitaires précaires. Si la maladie est rare chez nous, c’est grâce à l’accès à l’eau potable. Si vous vous rendez dans des pays où cet accès n’est pas toujours assuré, partir vacciné est préférable. Les pays d’Afrique du nord et l’Inde sont considérés comme très à risques.

Dans les zones où la maladie est présente, la protection conférée par ce vaccin n’est cependant que de 60%. Pour une sécurité optimale, suivez les recommandations sanitaires de base énoncées à la première page de ce guide.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres