Troubles des comportements alimentaires : définition et prise en charge

boulimie

Les TCA (pour Troubles des Conduites ou Comportements Alimentaires) se manifestent sous diverses formes ayant un point commun : la personne concernée adopte des habitudes alimentaires différentes de celles de son entourage et développe une psychopathologie. Les TCA ayant d’importantes conséquences sur la santé, tant physique que mentale, leur prise en charge est globale, parfois durable et souvent coûteuse. Comment reconnaître un trouble du comportement alimentaire et quels soins envisager ?

Votre comparateur de mutuelles santé LeLynx.fr fait le point sur ces maladies complexes et leur prise en charge par les personnels soignants, mais aussi les assurances.

boulimie

Source : blog-kiwi.com

Anorexie mentale, boulimie ou autre TCA : comment les reconnaître ?

L’anorexie mentale et la boulimie sont les TCA les plus fréquents. Une troisième forme mixte se présente sous la forme d’une anorexie mentale ponctuée de crises de boulimie. L’anorexie mentale touche particulièrement les jeunes filles et se manifeste par une volonté obsessionnelle de perdre du poids par l’absence d’alimentation: la personne anorexique a tendance à éviter les repas, trier les aliments et se soucier démesurément de ce que mangent les autres membres de sa famille. S’ensuit un fort amaigrissement souvent accompagné d’une hyperactivité ou hyperinvestissement intellectuel.

La boulimie se manifeste par crises, souvent en cachette, au cours desquelles la personne ingurgite rapidement et sans pouvoir s’arrêter de grandes quantités d’aliments souvent non préparés, le but recherché étant de se «remplir». S’ensuit un fort malaise emprunt de remords et de dégoût de soi et, dans 50% des cas environ, des vomissements provoqués. La personne boulimique est elle aussi obsédée par son poids et peut s’adonner à des prises de laxatifs ou à du sport intensif pour «compenser» ses crises.

D’autres troubles, plus rares, sont répertoriés dans les TCA :

  • le pica, caractérisé par l’absorption régulière et durable d’éléments non comestibles (terre, sable, craie, papier…),
  • le mérycisme, qui concerne principalement des nourrissons et jeunes enfants qui «ruminent» leurs aliments (la nourriture en cours de digestion est régurgitée puis remastiquée, ravalée ou crachée),
  • l’hyperphagie, forme d’hyperalimentation sans vomissements ni contrôle du poids (contrairement à la boulimie),
  • l’orthorexie, obsession de la nourriture saine,
  • la sitiomanie, besoin impérieux et addictif de s’alimenter en grandes quantités,
  • la carpophobie ou peur des fruits, etc.

Traitement et prise en charge des TCA

Plus le trouble est pris en charge précocement, moins le traitement est lourd: en effet, soigner l’anorexie ou la boulimie avant l’apparition de complication ou d’une chronicité est déterminant. La prise en charge est à la fois médicale, psychologique et diététique. Selon l’évolution du TCA, une hospitalisation de jour ou à temps plein peut s’avérer parfois nécessaire. Aucun traitement médicamenteux n’est spécifique à l’anorexie ou la boulimie, mais des compléments nutritionnels peuvent être prescrits.

L’Assurance maladie rembourse en partie les soins médicaux et l’hospitalisation, la mutuelle prenant en charge le complément. Certaines mutuelles proposent également une prise en charge partielle des séances de psychothérapie.

Pour trouver la mutuelle santé qui s’adapte à vos besoins, n’hésitez pas à comparer les offres en utilisant la comparaison en ligne. Vous pouvez obtenir gratuitement votre devis en ligne en comparant les différents contrats sur LeLynx.fr

Source : ameli.fr

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres