Symptômes et traitements du cancer des testicules

Généralement les cancers du testicule sont indolores et c’est le patient lui-même qui ressent une masse au niveau de ses testicules. Elle peut être associée à une sensation de lourdeur ou de tension, mais elle n’est pas douloureuse.

Votre comparatif de mutuelles LeLynx.fr vous dit tout sur les symptômes et les traitements du cancer des testicules.

Les symptômes du cancer des testicules

Ces symptômes peuvent correspondre à des affections bénignes, mais leur apparition doit toujours conduire à consulter un médecin qui va lui-même prescrire des examens complémentaires pour connaitre l’origine de cette masse. L’échographie permet de visualiser la masse suspecte. Elle peut être complétée par d’autres examens d’imagerie comme un scanner ou une IRM. Un scanner thoracique et abdominal peut être effectué pour rechercher la présence éventuelle de métastases pulmonaires et/ou ganglionnaires.

Les traitements à suivre

Si le cancer est diagnostiqué, on prescrit un bilan sanguin comprenant le dosage de différents marqueurs tumoraux. Ces molécules, produites en quantité anormalement importante par les cellules tumorales se retrouvent dans le sang des patients. Leur dosage contribue à l’établissement d’un diagnostic. Il permet aussi de suivre l’efficacité du traitement de la maladie (qui doit s’accompagner d’une diminution de la concentration de ces marqueurs) et de détecter une rechute (associée à une augmentation de leur concentration).

Différents marqueurs tumoraux peuvent être dosés :

  • L’alpha-fœtoprotéine (AFP) qui s’élève dans 80 % des cancers du testicule développés à partir des cellules germinales, en particulier en cas de carcinomes embryonnaires et de tératomes.
  • La bêta-HCG dont le taux est souvent très augmenté en cas de choriocarcinome, plus modérément en cas de séminome.
  • La chirurgie est le traitement le plus souvent utilisé contre le cancer du testicule. On peut associer la chirurgie à une radiothérapie et/ou chimiothérapie.
  • Une orchidectomie (ablation du testicule) peut être faite, elle permet d’avoir accès aux tissus tumoraux, de procéder à leur analyse afin de préciser la nature de la tumeur. Par la suite, on peut adapter le traitement en fonction des résultats de cette analyse. En pratique, l’ablation d’un testicule correspond à une courte incision dans le pli de l’aine.
  • Une radiothérapie peut compléter le traitement chirurgical du cancer, c’est ce que l’on appelle la radiothérapie adjuvante. Ce traitement permet de détruire les cellules cancéreuses qui peuvent rester après la chirurgie. L’objectif est de réduire le risque de récidive de la maladie.
  • La chimiothérapie peut également être utilisée pour réduire le risque de récidive des cancers du testicule suite à une orchidectomie. Cette stratégie thérapeutique est la plus efficace notamment dans les cas où la maladie s’est développée dans l’organisme du patient.
Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres