Soleil, exposition, quels sont les risques ?

Chaque année, aux premiers rayons de soleil, le ministère de la Santé et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) diffusent une campagne de prévention contre les risques liés à l’exposition aux UV. Si l’on connaît bien l’importance de la crème solaire, l’Inpes met à mal les idées reçues et prodigue de précieux conseils pour éviter d’attraper des coups de soleil (coups d’amour et coups de je t’aime autorisés).

Sur son site dédié www.prevention-soleil.fr, l’Inpes développe les risques, gestes de prévention et idées reçues sur le soleil.

S’exposer aux rayons du soleil, c’est prendre des risques pour sa santé

Ce qui est dangereux, c’est le rayonnement ultraviolet (UV), d’autant plus qu’il est invisible et ne procure pas de sensation de chaleur. Les UVA sont responsables d’un vieillissement accéléré de la peau, dans laquelle ils pénètrent profondément. Plus superficiels, les UVB sont les rayons qui nous font bronzer en stimulant notre production de mélanine. Ces deux types de rayons peuvent causer des dommages irréversibles sur la santé, lors d’une exposition trop intense.

A trop forte dose, les UV peuvent provoquer:

  • des coups de soleil, considérés comme des brûlures du 2nd, 3e, voire parfois 4e degré;
  • un aveuglement, voire des lésions oculaires parfois irréversibles,
  • des cancers cutanés, appelés mélanomes ou carcinomes.

Les conseils de l’Inpes pour éviter de se mettre en danger

Une protection optimale des rayons du soleil se résume en quatre points:

  • éviter de s’exposer lorsque le soleil est au plus haut, c’est-à-dire entre 12h et 14h, sans se fier à la chaleur ressentie;
  • se couvrir avec un t-shirt sec, un chapeau à larges bords et des lunettes de soleil;
  • redoubler de vigilance concernant les enfants et adolescents, particulièrement vulnérables aux dangers du soleil;
  • appliquer soigneusement de la crème solaire toutes les deux heures et après chaque baignade, même s’il on est bronzé.

L’Inpes précise aussi que, contrairement à ce que l’on pense, les séances d’UV en cabine de bronzage ne préparent pas la peau au soleil. C’est même exactement l’inverse: les UV artificiels s’ajoutent à ceux du soleil et renforcent l’effet cancérigène.

Source: Prévention soleil

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres