Santé : faut-il se méfier des médicaments génériques ?

L’édition du 24 février 2012 du Figaro.fr nous apprend que le rapport que l’Académie de médecine vient de publier sur la «Place des génériques dans la prescription» dénonce l’usage un peu trop systématique des médicaments génériques, encouragé par l’assurance maladie depuis une décennie.

Alors même que les ventes des médicaments génériques ont baissé de 3% en 2011, 614 millions de boîtes ont été vendues en 2011 contre 630 millions en 2010, l’Académie de médecine appelle à la vigilance.

1/ Les génériques moins chers mais pas forcément plus efficaces

Le rapport de l’Académie de médecine, assez critique à l’égard des médicaments génériques, rappelle que le générique reste une «copie» du princeps et plus encore, il «n’est pas la copie conforme de la spécialité princeps. Mais les spécialités génériques sont soumises aux mêmes degrés d’exigences et de qualité que ceux des spécialités de référence

La question de l’efficacité et de la tolérance des médicaments génériques n’est pas nouvelle, nous apprend le rapport, puisqu’elle est soulevée depuis l’apparition de ces médicaments.

Toutefois, et c’est ce qui fait la force de vente des médicaments génériques, le fait qu’ils soient une copie des princeps dispense du «poids énorme de la recherche et du développement» et permet ainsi un prix de vente bien moins cher. Le médicament générique favorise à ce titre l’accès aux soins des populations les plus démunies.

Sans alerter l’opinion publique sur des risques certains liés à la prise de médicaments génériques, le rapport de l’Académie souligne simplement que «dans le contexte général actuel de méfiance autour du médicament nous devons être vigilants. Il est important de reconnaître les problèmes qui peuvent être liés aux génériques.»

Cependant, le rapport met aussi l’accent sur la substitution d’un générique par un autre, pratique assez courante, qui ne garantit pas automatiquement une équivalence thérapeutique.

2/ Recommandations de l’Académie de médecine sur les génériques

Aux termes de son rapport, l’Académie de médecine énonce un certain nombre de recommandations que nous reproduisons ici:

  • Inviter les pharmaciens à respecter rigoureusement la demande de non substitution du générique du médecin prescripteur, lorsqu’elle est expressément formulée par celui-ci;
  • Appliquer strictement les dispositions réglementaires de contrôle de qualité pour tous les produits, notamment ceux qui sont importés;
  • Renforcer l’équivalence entre princeps et médicaments génériques, tant au niveau de l’aspect extérieur «que par la mise à disposition des différents dosages utilisés, en évitant les excipients à effet notoire»;
  • Appliquer les mêmes règles de pharmacovigilance et de pharmacoépidémiologie à tous les médicaments;
  • Définir les principes actifs indispensables que la France doit avoir à disposition afin de les fabriquer sur place et d’éviter toute rupture de stock.

Vos médicaments vous sont-ils bien remboursés? Disposez-vous d’une mutuelle santé qui prenne en charge vos dépenses de façon satisfaisante? Sur LeLynx.fr, comparez les mutuelles en 2 minutes et gratuitement afin de trouver la complémentaire santé qu’il vous faut.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres