Tout savoir sur le remboursement et la prise en charge des antalgiques

Vous le savez, la sécurité sociale a pour but de protéger les individus contre les risques sociaux et prend donc en charge une partie des frais de santé des assurés. Le taux de remboursement varie selon le type de médicament. Qu’en est-il des antalgiques? Quels remboursements pour ce médicament largement utilisé dans le traitement de la douleur?

Envie d’en savoir plus? Votre comparateur de mutuelles LeLynx.fr vous donne les réponses dont vous avez besoin!

Qu’est-ce qu’un antalgique?

Les antalgiques sont des médicaments qui n’agissent pas sur la cause de la douleur mais directement sur le système nerveux du patient. Ce sont les médicaments les plus utilisés en médecine dans le traitement de la douleur (ex: paracétamol) qui peut être causée par exemple par des céphalées comme les migraines, des douleurs chroniques, des douleurs suite à une opération chirurgicale.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé les différentes substances en trois paliers:

  • Palier n°1: pour les faibles douleurs à modérées

Le palier 1 concerne le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l’ibuprofène, la noramidopyrine, etc. Ces médicaments sont très souvent en libre-service dans les pharmacies et donc ne nécessitent pas d’ordonnance. Certains de ces médicaments ont un double effet. Ils agissent contre la douleur et font aussi baisser la fièvre (on parle d’antipyrétiques) ou agissent sur les symptômes de l’inflammation. Il peut y avoir des effets secondaires surtout au niveau gastrique, mais d’autres troubles très graves peuvent survenir en cas de surdosage.

  • Palier n°2: pour les douleurs modérées

Ce palier concerne la codéine, le tramadol ou le dextropropoxyphène. Ce sont des médicaments de la famille des opioïdes, dont le plus connu est la morphine. Ce sont des opioïdes faibles (leur action antidouleur est moins forte que la morphine). Ils sont souvent associés à des antalgiques du palier n°1 (paracétamol et codéine, par exemple). Cela permet de cumuler les effets complémentaires de ces deux familles d’antalgiques. En revanche, il est inutile d’associer des médicaments qui ont le même mode d’action (comme la codéine et le tramadol) car cela n’améliore pas l’efficacité du traitement.

  • Palier n°3: pour les douleurs modérées à fortes

Ce dernier palier concerne les opioïdes forts, comme la morphine, l’oxycodone, le fentanyl ou l’hydromorphone. Plus on augmente le dosage plus le médicament est efficace. Cela permet de traiter la plupart des douleurs très fortes. La posologie (dosage du médicament) est adaptée de manière individuelle, jusqu’à ce que le patient ne ressente plus de douleur.

Comment sont remboursés les antalgiques?

Les taux de remboursement varient selon le type de médicament, des vignettes sont apposées sur l’emballage du médicament:

  • Vignette blanche barrée: médicaments irremplaçables et coûteux pris en charge à 100 % ;
  • Vignette blanche: médicaments dont le service médical rendu a été considéré comme majeur ou important, pris en charge à 65 % ;
  • Vignette bleue: médicaments destinés au traitement des affections sans caractère habituel de gravité ou dont le service médical rendu n’a pas été considéré comme majeur ou important. Prise en charge à 30 % ;
  • Vignette orange: médicaments destinés au traitement de certaines affections sans caractère de gravité et dont le service médical rendu est jugé insuffisant. Prise en charge à 15 %.

Les antalgiques étant sous vignette orange, la prise en charge est de 15% par la Sécurité sociale. Si votre mutuelle santé couvre 100% du tarif conventionnel, elle prendra en charge 85% du prix du médicament.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres