Que couvrent les assurances en cas d’accident de ski ?

Chaque année les stations de ski voient défiler près de 5 millions de Français qui s’offrent invariablement une semaine de sports d’hiver. Or séjour au skirime trop souvent avec accident: 42 404 interventions de secouristes ont été recensées pour la saison 2012-2013, selon le ministère des Sports. Une bosse sous évaluée, un sapin surgi de nulle part, un skieur chevronné, une arrivée mal contrôlée… tous les chemins mènent à l’assurance!

Quels frais médicaux sont couverts par la Sécu? Quelles autres assurances peuvent prendre en charge les dommages et interventions ? Grâce à votre comparateur d’assurances LeLynx.fr, les séjours en montagne n’auront plus de secrets pour vous… ni d’imprévus.

Les assurances santé, habitation et responsabilité civile peuvent couvrir les divers frais

Comme pour tout ennui de santé, la Sécurité sociale prend en charge une partie des frais médicaux et d’hospitalisation. Attention cependant: si l’accident est causé par un tiers, l’Assurance maladie «doit récupérer auprès de cette dernière les sommes qu’elle a versées à l’assuré(e)». L’accident doit alors être déclaré auprès de la CPAM par tout moyen (courrier, téléphone, e-mail). La mutuelle santé entre également en jeu pour compléter le remboursement des frais médicaux.

La spécificité d’un accident de ski, c’est qu’il nécessite souvent l’intervention de secouristes sur les pistes et, une fois les premiers soins effectués, un rapatriement au domicile de l’accidenté, signant la fin précoce des vacances. L’assurance habitation multirisques comprend généralement une garantie assistance ski qui prend en charge ces frais.

Par ailleurs, certaines cartes bancaires sont dotées d’une responsabilité civile qui peut également couvrir les frais de secours, ainsi que les dommages matériels et les diverses annulations engendrées par l’accident (hébergement, forfait, cours de ski…), à condition que ces services aient été payés par la carte en question.

Les assurances ski spécifiques: bonne ou mauvaise idée?

Les exploitants de remontées mécaniques proposent parfois, lors de l’achat du forfait, une assurance spécifique pour couvrir les risques lors du séjour. Certains assureurs ont également des contrats spécifiques qui couvrent les annulations de séjours. Il est important de bien se renseigner sur les garanties offertes par les assurances déjà contractées pour ne pas souscrire un contrat ou une extension de garantie inutile.

Les assurances spécifiques peuvent en revanche couvrir certaines pratiques à risque, telles que le ski hors-piste ou la haute-montagne, généralement exclus des contrats d’assurance classiques. Certaines couvrent même l’absence de neige durant le séjour!

Source: Ameli.fr

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres