Portrait de la revue Prescrire

Capture

Fondée en janvier 1981, Prescrire est une revue médicale mensuelle destinée aux professionnels de santé. Elle traite de l’actualité des maladies, des médicaments et des techniques et technologies médicales. Entièrement financée par les abonnés et à but non lucratif, Prescrire se veut indépendante et à l’abri de toute pression ou conflit d’intérêt vis-à-vis des lobbies pharmaceutiques.

Les deux grandes valeurs de la rédaction sont la rigueur scientifique et l’indépendance.

Rigueur et fiabilité de l’information

Le maître mot de la revue est de délivrer « un ensemble d’informations rigoureuses et fiables sur les traitements et les stratégies de soins pour agir en connaissance de cause ». Pour ce faire, les journalistes de Prescrire sont tous des professionnels de santé formés aux méthodes rédactionnelles. Par ailleurs, un contrôle de qualité est appliqué à toute la production documentaire et journalistique de la rédaction.

Prescrire publie également une édition en anglais, ainsi qu’un supplément annuel consacré aux interactions médicamenteuses. C’est également un organisme agréé pour la formation continue et l’évaluation des pratiques médicales. La revue propose ainsi des programmes de formation adaptés aux différents besoins des professionnels de santé.

Indépendance et autofinancement

La revue Prescrire se targue de n’avoir ni subvention, ni publicité, ni actionnaire, ni sponsor. En effet, depuis 1993, les publications et autres activités de Prescrire sont entièrement autofinancées par les abonnés. L’édition est confiée à l’association Mieux Prescrire, organisation à but non lucratif (loi 1901) : « elle s’est organisée pour s’affranchir des influences des firmes, comme de celles des organismes chargés de l’organisation des systèmes de soins ».

Ainsi Prescrire est réputée pour son intransigeance vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique et s’applique à dénoncer les traitements sans effet, dangereux ou plus risqués que bénéfiques. C’est par exemple Bruno Toussaint, directeur de la revue, qui fut le premier à alerter la profession sur les dangers du Mediator.

Pourquoi LeLynx.fr vous parle de Prescrire ?

A l’instar de l’affaire du Médiator, la revue médicale a publié, en janvier 2013, la liste des 32 médicaments à éviter. A cette occasion, nous n’avons pas manqué de vous faire part de la liste noire de Prescrire et de ses mises à jour.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres