Voyage sous les tropiques : prémunissez-vous contre le paludisme !

Le paludisme (également appelé malaria) est une des maladies les plus ravageuses de notre temps. En 2010, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), elle aurait touché 219 millions de personnes dans le monde et en aurait tué entre 490000 et 836000, notamment des enfants. Ce qui rend cette maladie d’autant plus dangereuse, c’est qu’il n’existe pas de vaccin pour s’en protéger. Apprenez tout sur cette maladie avec LeLynx.fr, comparateur de complémentaires santé.

Qu’est-ce que le paludisme?

Le paludisme est provoqué par des parasites du genre plasmodium transmis par des moustiques femelles (les anophèles, pour être exact). Plusieurs espèces de parasites provoquent la malaria, mais la forme mortelle est due à P. falciparum. Les parasites envahissent d’abord le foie, où ils prolifèrent. Ils s’attaquent ensuite aux globules rouges, dans lesquels ils se multiplient avant d’en sortir en faisant éclater la cellule.

C’est une maladie dont les symptômes sont variés et dépendent du parasite impliqué. Sa période d’incubation dure de 8 à 30 jours. Elle peut se manifester par des maux de tête, des douleurs musculaires, de la fatigue, des vomissements, des diarrhées, de la toux ou de l’anémie. Le malade est pris de crises de paludisme (également appelées «accès palustres») qui durent plusieurs heures. Elles arrivent plus ou moins souvent selon l’espèce de parasite et se manifestent par des frissons intenses suivis d’un accès de forte fièvre, puis d’une transpiration intense.

Il existe également l’accès pernicieux, qui n’arrive qu’aux personnes infectées par P. falciparum et qui peut entrainer la mort surtout s’il n’est pas traité. Il est caractérisé par une très forte fièvre, des troubles neurologiques (qui peuvent aller jusqu’au coma) et des troubles rénaux ou hépatiques.

Le traitement en cas de paludisme consiste à prendre des médicaments antipaludiques. Il est possible de guérir de la maladie, mais comme le parasite peut survivre à l’état latent dans les cellules du foie, il reste toujours un risque de faire une rechute plusieurs années après (l’espèce Plasmodium malariae peur resurgir jusqu’à 20 ans après la guérison).

Quelles sont les pays où l’on peut attraper le paludisme et comment s’en protéger?

Le paludisme est très répandu, mais il se trouve surtout dans les régions intertropicales de l’Amérique du sud, de l’Asie du sud et en Afrique subsaharienne où il est le plus répandu et où il provoque le plus de morts (le Nigéria et la République Démocratique du Congo comptabiliseraient 40% des décès selon l’OMS).

Puisqu’il n’existe aucun vaccin à l’heure actuelle, il convient de prendre des précautions. Avant de partir, parlez-en avec votre médecin traitant, qui vous donnera des médicaments à titre préventifs. Leur nature dépendra entre autres du lieu de votre séjour puisque les régions impaludées du monde ont été divisées en trois groupes selon les résistances développées par les parasites.

Puisque les moustiques transmettent la maladie, il convient de bien s’en protéger. Les anophèles piquent entre le coucher de soleil et le lever du jour. Il convient donc d’appliquer les mesures de sécurité suivantes:

  • Porter des vêtements longs que vous aurez imprégnés d’insecticide sur la surface extérieure;
  • Porter des produits répulsifs sur toutes les parties découvertes du corps. Renouveler la protection toutes les 2 à 5 heures selon l’efficacité du produit et après chaque douche ou bain;
  • Dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide (certaines sont vendues déjà imprégnées) bordée sous le matelas;
  • Utiliser des diffuseurs d’insecticide.

Si vous êtes victime d’un accès de fièvre dans les trois mois suivants la visite d’un pays à risque, considérez que vous avez le paludisme et allez en toute urgence consulter un médecin, même si vous avez suivi un traitement préventif.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres