Portrait de Nicolas Sarkozy

Vision for the G20: Nicolas Sarkozy, Klaus Schwab

Inutile de présenter celui qui fut notre président de 2007 à 2012 ! Nicolas Sarkozy a marqué – et marquera peut-être encore – l’histoire politique de la France par son mandat de chef d’État, mais aussi les différents postes qu’il a occupés au gouvernement, au sein du RPR et de l’UMP, mais aussi en tant qu’élu des Hauts-de-Seine. Avocat de profession, il s’est marié trois fois, est le père de quatre enfants et partage actuellement la vie de Carla Bruni, qu’il est également inutile de présenter.

Ses mandats électoraux

À l’âge de 28 ans, Nicolas Sarkozy devient l’un des plus jeunes maires de France en remportant les élections municipales de Neuilly-sur-Seine, en 1983. Il restera maire de Neuilly durant 19 ans, jusqu’en 2002. À partir de 1988, il enchaîne plusieurs mandats de député des Hauts-de-Seine. Jusqu’en 2005, il ne quitte l’Assemblée nationale que provisoirement, lorsqu’il est nommé au gouvernement. Nicolas Sarkozy est également élu, en 1999, député français au Parlement européen, siège qu’il ne conservera que deux mois.

Après une campagne inédite opposant deux « jeunes » candidats dont une femme, Ségolène Royal, le président de l’UMP devient, le 16 mai 2007, le 23e président de la République française. Du quinquennat de Nicolas Sarkozy, on retiendra entre autres : une réforme historique des retraites avec l’allongement de la durée de cotisation, l’instauration du revenu de solidarité active, l’abandon du fameux « bouclier fiscal », la loi de modernisation de l’économie avec notamment la création du statut d’auto-entrepreneur, une intervention en Libye qui fit consensus à droite comme à gauche, de nombreuses mesures de sécurité intérieure, une loi de réforme des hôpitaux dont le bilan est aujourd’hui controversé, le scandale du Médiator… Mais sa présidence fut surtout marquée par une profonde crise économique. En 2012, il perd l’élection présidentielle face à François Hollande. A l’automne 2014, Nicolas Sarkozy revient sur le devant de la scène politique en se portant candidat aux primaires de l’UMP alors qu’il avait lui-même déclaré ne jamais vouloir se représenter à la présidentielle.

Ses fonctions ministérielles

Nicolas Sarkozy s’est vu attribuer cinq portefeuilles ministériels, au cours des mandats présidentiels de François Mitterrand et de Jacques Chirac. Il fut successivement :

  • ministre du Budget (gouvernement Balladur, 1993-1995) ;
  • ministre de la Communication (gouvernement Balladur, 1994-1995) ;
  • ministre de l’Intérieur, de la Sécurité intérieure et des Libertés locales (gouvernement Raffarin, 2002-2004) ;
  • ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie (gouvernement Raffarin, 2004) ;
  • ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire (gouvernement Villepin, 2005-2007).

Pourquoi Lelynx.fr vous parle de Nicolas Sarkozy ?

Il y a un an, nous dressions un bilan plutôt mitigé du quinquennat Sarkozy, en termes d’avancées du système de santé et d’amélioration de l’accès aux soins. Nicolas Sarkozy ayant essuyé de plein fouet le scandale du Médiator, on lui doit cependant la création de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), que nous citons régulièrement dans nos articles.

Côté auto, nous vous avions évoqué les résultats d’un sondage attribuant à chaque candidat à la présidentielle 2012 la voiture qui le représente le mieux. Et Nicolas Sarkozy était assimilé à… un 4×4 Hummer.

Source : Les Échos

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres