Les médicaments psychotropes

Par définition, les médicaments psychotropes sont des substances à visée thérapeutique. Lorsqu’ils sont prescrits et utilisés avec discernement, les effets qu’ils produisent sur l’activité cérébrale permettent de soigner ou d’atténuer certaines souffrances psychiques.

Médicaments psychotropes

Bien qu’il soit impossible de s’en procurer sans ordonnance médicale, leur usage peut parfois être nocif et entraîner une dépendance médicamenteuse avec des phases de manque et une perte de contrôle de la consommation. Les médicaments psychotropes, en tant que substances psychoactives pouvant entraîner une addiction, sont également répertoriés par la MilDT.

Pourquoi ces médicaments sont-ils prescrits ?

Lors d’une consultation chez un médecin, il peut diagnostiquer chez son patient certaines souffrances psychiques qui justifient la prescription d’un psychotrope. Il peut s’agir par exemple d’aider un patient à faire face à un événement éprouvant, de soulager une personne âgée confrontée à la solitude, d’atténuer un stress lié à une surcharge professionnelle, ou encore de remédier à des troubles du sommeil persistants.

Que les troubles psychiques soient occasionnels ou chroniques, toute prescription de médicaments psychotropes est limitée à un mois, renouvelable après consultation obligatoire. Cette restriction permet d’imposer au patient un suivi médical très régulier, afin d’éviter au maximum un usage nocif.

Les effets d’un médicament psychotrope diffèrent selon la catégorie à laquelle il appartient, sa composition chimique, la dose administrée et la sensibilité individuelle du patient.

4 catégories de psychotropes, classés selon leurs effets

  • Les tranquillisants ou anxiolytiques soignent les états d’anxiété. Les plus fréquemment prescrits sont des benzodiazépines et sont connus pour leur risque élevé de dépendance.
  • Les somnifères ou hypnotiques soignent certains troubles du sommeil (difficultés à s’endormir, insomnies…). Ils sont parfois utilisés de façon abusive, voire en association avec l’alcool.
  • Les neuroleptiques ou antipsychotiques sont prescrits par des psychiatres pour le traitement de certaines maladies mentales (psychoses) et ne sont pas utilisés à des fins toxicomaniaques.
  • Les antidépresseurs, comme leur nom l’indique, servent à traiter les dépressions et ont parfois des effets indésirables (perte de vigilance, somnolence, excitation…). Bien qu’ils n’entrainent pas de réelle dépendance, leur arrêt doit être progressif pour éviter des symptômes comme des nausées ou des vertiges.

Source : Médicaments psychotropes

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres