Portrait de Marisol Touraine

FRANCE-Politics-pS-TOURAINE

Actuellement ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine est une femme politique qui a fait ses armes en Indre-et-Loire et au sein du Parti Socialiste. Réputée très travailleuse et discrète, elle compte aujourd’hui parmi les 19 femmes qui composent le gouvernement Jean-Marc Ayrault 2.

Des études orientées vers la politique et le social

Née le 7 mars 1959 à Paris, Marisol Touraine est la fille d’un célèbre sociologue, Alain Touraine, et d’une mère d’origine chilienne, ainsi que la nièce d’un ponte de la recherche en dermatologie, René Touraine. Admise à l’École Normale Supérieure, elle en sort agrégée en sciences économiques et sociales. Parallèlement, elle suit des études à Sciences Po Paris et à Harvard. Elle débute sa carrière en tant que chargée de mission au secrétariat général de la défense nationale, où elle est repérée par Michel Rocard, qui l’engage comme conseillère à Matignon sur les questions géostratégiques. De son époux, Michel Reveyrand de Menthon, diplomate et actuellement ambassadeur de France au Tchad, Marisol Touraine a trois enfants.

Une élue ancrée en Indre-et-Loire et au sein du PS

Marisol Touraine remporte sa première élection législative en 1997 en Indre-et-Loire, alors qu’elle est parachutée par le PS dans une circonscription historiquement UDF. Alors qu’elle fait son entrée à l’Assemblée nationale, elle est également nommée secrétaire nationale du PS chargée de la solidarité et de la protection sociale, par François Hollande. Après un échec aux élections législatives de 2002, elle est réélue députée en 2007 puis devient, en 2011, présidente du conseil général d’Indre-et-Loire. Elle se fait particulièrement connaître en 2010, lors de la réforme des retraites menée par le gouvernement Fillon. Elle mène alors le front des députés socialistes opposés au projet de loi, aussi bien à l’Assemblée que dans les médias.

Son entrée au gouvernement

Alors qu’elle soutient Dominique Strauss-Kahn dans sa pré-campagne des élections primaires du PAS, en vue de l’élection présidentielle de 2012, les affaires judiciaires dont il est le centre ont raison de sa candidature et Marisol Touraine se tourne alors vers le candidat François Hollande. Après une campagne victorieuse, quelle mène à ses côtés en tant que responsable du pôle social, la députée de 53 ans est nommée ministre des Affaires sociales et de la Santé par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Réélue en Indre-et-Loire en 2012, elle confirme sa position au sein du gouvernement, où elle est notamment en charge de l’épineux dossier de la retraite à 60 ans, des problématiques de fin de vie, ou encore des questions de santé publique.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres