Laser et dermatologie

Utilisé par les dermatologues, le laser permet de traiter certaines maladies de la peau, mais aussi d’effacer les cicatrices et les tatouages. Qu’elles soient réparatrices ou esthétiques, ces microchirurgies ont l’avantage d’être des interventions légères et particulièrement efficaces.

Le laser pour traiter les rougeurs

Les rougeurs de la peau sont généralement liées à une dilatation anormale de certains vaisseaux sanguins. C’est ainsi qu’apparaissent les angiomes ou tâches de naissance, la couperose, la rosacée, ou encore les varicosités des jambes. Le laser permet de détruire les vaisseaux dilatés et ainsi éliminer la coloration de la peau. L’intervention est généralement pratiquée dans une salle dédiée au sein du cabinet du dermatologue et réalisée au cours d’une ou plusieurs séances. Dans la plupart des cas, le patient peut reprendre son activité dès la fin de la séance.

Selon les types de rougeurs traitées, la Sécurité Sociale peut estimer qu’il s’agit d’un traitement et rembourser l’opération (c’est le cas par exemple de l’angiome plan) ou de chirurgie esthétique. Il est donc important de se renseigner au préalable sur le coût – souvent assez élevé – et les modalités de prise en charge par la Sécu et la complémentaire santé.

Le laser pour l’esthétique

Très utilisé en dermatologie “esthétique“, le laser s’avère particulièrement efficace pour éliminer certaines disgrâces de la peau:

Même les poils peuvent désormais être anéantis!

A noter que l’ensemble de ses interventions est à l’entière charge du patient.

Source: Groupe Laser de la Société française de dermatologie

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres