L’infarctus du myocarde : à savoir

Aujourd’hui en France, les maladies cardiovasculaires sont une des premières causes de décès, avec les cancers et les accidents en tous genres. Et parmi celles-ci, l’infarctus du myocarde est l’une des plus meurtrières: elle atteint environ 120000 personnes et provoque 40000 décès par an. Si vous voulez en savoir plus sur cette maladie et réduire vos risques d’en être victime, suivez LeLynx.fr.

L’infarctus du myocarde, qu’est-ce que c’est?

L’infarctus du myocarde est une maladie cardiovasculaire qui touche le myocarde, un muscle du cœur qui assure la circulation du sang et grâce auquel le corps est alimenté en oxygène. Cependant, le myocarde, comme le reste du cœur, n’est lui-même irrigué que par une seule artère. Si celle-ci se bouche, le muscle «se nécrose» (il meurt) et ne peut plus assurer son rôle. C’est ce qu’on appelle l’infarctus du myocarde ou crise cardiaque.

L’infarctus se manifeste par une vive douleur au milieu de la poitrine, derrière le sternum, ressentie comme une sensation d’oppression et de serrement. Elle peut également se propager dans le haut du corps comme dans la mâchoire, les bras, le dos…

Si cette douleur ne cesse pas rapidement (moins d’une minute) après prise de trinitrine (médicament à action rapide qui diminue entre autres le travail cardiaque) ou au repos et qu’elle se prolonge au-delà de 20 minutes, c’est un signe très grave et il est impératif d’aller consulter immédiatement un médecin.

Parmi les facteurs favorisant la crise cardiaque, on compte entre autres l’hypertension artérielle, le diabète, le tabac, l’alcool, la sédentarité ou encore l’obésité.

Que faire en cas de crise cardiaque?

Dans le cas où un proche serait victime d’un infarctus, il est bon de savoir comment réagir afin de maximiser vos chances de lui sauver la vie.

La première chose à faire est d’appeler les secours. Pour cela, faites le 15, le 18 ou le 112. Ensuite, mettez la victime au repos. Enfin, si quelqu’un formé au secourisme se trouve aux alentours, celui-ci peut tenter un massage cardiaque ou employer un défibrillateur s’il y en a un à proximité.

Le temps est primordial. L’infarctus du myocarde n’attend pas et doit être pris en charge en urgence. Plus le temps passe, plus les chances de survie chutent. Si la mortalité est réduite de 50% quand le malade est pris en charge dans l’heure, la mortalité n’est réduite que de 30% dans le cas d’une intervention au cours de la deuxième heure.

Alors en cas d’infarctus du myocarde, laissez tomber tout ce que vous êtes en train de faire et agissez!

L’infarctus du myocarde est une maladie coronaire dans la liste des ALD 30

Considéré comme une maladie coronarienne, l’infarctus du myocarde fait partie de la liste des 30 affections longue durée (ALD 30) dites exonérantes. Pour rappel, une affection longue durée est, d’après la définition donnée par le site de l’Assurance maladie, une affection dont la gravité et/ou le caractère chronique nécessitent un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse, et pour lesquelles le ticket modérateur est supprimé.

Ceci signifie que les traitements liés à l’infarctus du myocarde sont remboursés à 100% par la sécu.

 

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres