Tout savoir sur l’hospitalisation à domicile

  • Plus de 300 devis mutuelle santé gratuits
  • Des remboursements adaptés à vos besoins
Vous êtes :
Devis en 2 minutes

Plus généralement appelée HAD, l’hospitalisation à domicile consiste à apporter au domicile du patient, pour une durée limitée et renouvelable, les mêmes soins que s’il se trouvait à l’hôpital. Elle vise à améliorer le confort du patient en le soignant dans un univers familier et en évitant ou en réduisant son séjour à l’hôpital.

L’HAD, comment ça marche ?

Faisant souvent suite à une hospitalisation ou à une consultation externe, l’HAD est décidée par trois médecins :

  • Le médecin hospitalier : c’est en général lui qui décide de placer le patient en HAD.
  • Le médecin traitant : si le patient n’est pas hospitalisé, c’est lui qui prescrit l’HAD.
  • Le médecin coordonnateur de l’HAD : il évalue l’état de santé du patient et travaille étroitement avec le médecin traitant, sur la base d’un projet thérapeutique.

Le projet thérapeutique rend compte de l’état de santé du patient et des soins qui lui seront dispensés dans le cadre de l’HAD, il contient :

  • Une coordination des soins
  • Une évaluation médicale au moins hebdomadaire
  • Des soins infirmiers presque quotidiens

Et peut s’accompagner de :

Pour conclure la mise en place de l’HAD, le patient doit donner son accord par écrit et prévenir sa caisse d’assurance maladie afin d’obtenir d’elle la prise en charge de l’HAD. Un travailleur social se rend ensuite au domicile du patient pour déterminer si les conditions du logement et l’entourage familial du patient rendent possible la mise en place de l’HAD.

A qui s’adresse l’hospitalisation à domicile ?

L’hospitalisation à domicile (HAD) concerne uniquement les malades atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et/ou instables qui, en l’absence d’un tel service, seraient hospitalisés en établissement de santé.

Quelles maladies et quels soins ?

Les pathologies les plus souvent traitées en HAD sont la cancérologie, les affections neuro-dégénératives, l’hématologie,  les affections cardiovasculaires ainsi que les maladies infectieuses (telles que le sida par exemple). Les soins palliatifs représentent  une forte proportion de l’activité des établissements d’HAD.

Les soins dispensés en HAD se distinguent en trois catégories :

  • Les soins ponctuels, techniques et complexes, fréquemment réitérés (chimiothérapie par exemple).
  • Les soins continus, de durée indéterminée car ils sont applicables aux pathologies évolutives. Ils combinent soins techniques, soins de nursing et soins de maintien ou d’entretien de la vie. Pour les patients en fin de vie, il y a une obligation de mettre en place des soins palliatifs.
  • Les soins de réadaptation au domicile, à durée déterminée.

Ainsi, on applique différents soins tels que le traitement de la lutte contre la douleur, les pansements complexes, la surveillance post-chirurgicale, le suivi de grossesses à risque, l’antibiothérapie et d’autres soins lourds et complexes.

La mise en place de l’hospitalisation à domicile

Après constitution du projet thérapeutique, le médecin coordonnateur de l’HAD décide de la mise en place de l’hospitalisation à domicile. Afin de finaliser cette mise en place, vous devez formaliser votre accord par écrit et obtenir de votre caisse d’assurance maladie qu’elle accepte l’HAD.

Si c’est le cas, une enquête sociale est menée afin de déterminer si votre logement répond aux conditions requises pour la mise en place de l’HAD. Votre habitation doit témoigner d’une bonne hygiène et vous devez nécessairement disposer d’un téléphone.

L’aménagement de votre logement est assumé par le service logistique de l’établissement d’hospitalisation à domicile qui met le matériel à disposition.

L’étape finale de la mise en place de l’HAD

Afin que l’hospitalisation à domicile puisse bénéficier du même statut que les hôpitaux et les cliniques, elle doit se conformer à des obligations de qualités des soins et de sécurité très strictes. L’HAD est soumise aux mêmes obligations de sécurité que les autres établissements de santé. C’est le respect de ces règles qui permet l’indispensable certification de l’établissement par la Haute Autorité de Santé.

Par ailleurs, l’entourage familial joue un rôle très important. Sa mission est considérée comme complémentaire de celle des professionnels de santé.

L’hospitalisation à domicile et l’assurance maladie

Les frais de l’hospitalisation à domicile sont les mêmes que dans un hôpital sauf que dans le cas de l’HAD, il n’y a pas de forfait journalier d’hébergement. Il s’agit d’une tarification à l’activité.

En général, l’HAD est prise en charge par la caisse d’assurance maladie à 80%, comme un séjour à l’hôpital, sauf si votre situation prévoit un droit à une prise en charge à 100% (maladie de longue durée par exemple).

Avec cette couverture de base, la Sécurité sociale vous dispense de l’avance des frais pour :

  • Les honoraires des médecins traitants et spécialisés,
  • Les frais pharmaceutiques,
  • Les actes de laboratoires d’analyses biologiques,
  • Les honoraires des professionnels paramédicaux (infirmiers, sages-femmes…),
  • Le matériel médical et tout le mobilier,
  • Le transport en ambulance, s’il a été ordonné par l’équipe de l’HAD.

L’HAD : l’avantage de souscrire une complémentaire santé

Pour ce qui reste à votre charge, sachez que certaines compagnies d’assurance santé proposent des complémentaires santé prenant en charge l’intégralité des frais de l’HAD en offrant un remboursement total.

Mais attention ! Ce n’est pas le cas de tous les assureurs santé donc veillez à bien lire les garanties proposées et à comparer les contrats d’assurance santé avant de souscrire !

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres