Grossesse et accouchement : le remboursement des soins

Le remboursement des frais de santé pendant la grossesse

Examens prénataux, bilans sanguins, échographies, hospitalisation… Attendre un heureux événement est une petite révolution qui entraîne un certain nombre de dépenses de santé. Pour accompagner la future maman en toute sérénité, l’Assurance maladie prévoit de rembourser à hauteur de 100 % la majorité des soins qui lui sont apportés.  

Déclarer sa grossesse dans les 3 premiers mois

Première étape après la conformation de la grossesse : prendre un rendez-vous chez un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage-femme. La consultation – effectuée avant la fin du 3e mois de la grossesse – est l’occasion de faire un point sur l’état de santé général de la patiente et de lui remettre un formulaire de déclaration de grossesse.

Ce document administratif transmis à chaque femme enceinte lors de son premier examen prénatal permet un accompagnement par la Sécurité sociale durant toute la grossesse, l’accouchement et dans les jours qui s’en suivent, aussi appelés « suites de couches ».

Des examens obligatoires gratuits

En France, toute femme enceinte est tenue de se faire suivre médicalement. Mais il est vrai que l’enchaînement des consultations, échographies et examens complémentaires représente un investissement conséquent. Pour ne pas décourager les couples de se lancer dans l’« aventure bébé », l’Assurance Maladie prend en charge à 100 % les examens obligatoires suivants :

    • echographie7 consultations prénatales. La première se déroule au cours du 1er trimestre, tandis que les 6 autres ont lieu une fois par mois à partir du 4e mois. Ces consultations servent à surveiller la prise de poids, la tension, la croissance et le rythme cardiaque du fœtus, mais aussi l’état de santé général de la future maman ;
    • 3 échographies, au rythme d’une par trimestre. Elles permettent de déterminer la date probable de l’accouchement, de dépister les malformations, de surveiller la croissance et la position du fœtus… Si les deux premières sont remboursées à 70 %, la troisième est couverte dans sa totalité ;
    • Les examens biologiques complémentaires. Au cours de la grossesse, plusieurs pathologies peuvent apparaître. C’est le cas du diabète gestationnel détecté par un test de tolérance glucidique connu sous le nom de « test de O’Sullivan ». Des prises de sang sont aussi régulièrement prescrites afin de vérifier le taux de plaquettes en vue de l’accouchement. Par ailleurs, une amniocentèse peut être effectuée pour détecter d’éventuelles anomalies génétiques chez le fœtus ;
    • 8 séances de préparation à l’accouchement. La première consiste en un entretien individuel, les sept autres se déroulent en groupe ;
    • Un examen bucco-dentaire. Dès leur 4e mois de la grossesse et jusqu’au 12e jour après l’accouchement, il est possible de bénéficier d’un rendez-vous chez le dentiste sans aucune avance de frais.

Astuce Malynx !

Lorsqu’elles sont protégées par une complémentaire santé, les femmes enceintes bénéficient de forfaits spécifiques prenant en charge certains soins dits de « confort » : consultation d’un diététicien, séance d’acuponcture, médecine douce…

Au moment de l’accouchement

Que la patiente se rende dans un établissement privé ou public, l’Assurance maladie couvre 100 % des dépenses liées à l’accouchement (frais de séjour, péridurale, honoraires d’accouchement…), ainsi que les soins apportés pendant les 12 jours qui s’en suivent. En revanche, si l’accouchement a lieu dans une clinique non conventionnée, la totalité des frais hospitaliers devra être avancée avant le remboursement de la Sécurité sociale. Il est également bon de noter que certains frais supplémentaires restent toujours à la charge de la patiente :

      • Les dépassements d’honoraires (fréquents lors d’un accouchement en clinique) ;
      • Les frais annexes pour le confort personnel (télévision, chambre particulière…).

Les mutuelles santé interviennent très souvent pour rembourser ces dépenses. L’assurée peut se renseigner auprès de sa compagnie d’assurance santé pour connaître l’étendue de sa couverture.

Après l’accouchement, un accompagnement personnalisé

Naissance d'un bébéGénéralement, lorsque l’accouchement s’est déroulé sans complication, le séjour à l’hôpital ne dépasse pas quelques jours. L’Assurance maladie propose alors de poursuivre la prise en charge des jeunes mamans pour que leur retour à domicile se déroule dans les meilleures conditions. Un accompagnement peut être mis en place par le médecin traitant qui organise la visite d’une sage-femme dans les 48h suivant la sortie de la maternité. Cette dernière s’assure du bon état de santé de la mère ainsi que de son enfant et accompagne les jeunes parents pour les premiers soins du nouveau-né.

Par ailleurs, un examen clinique postnatal doit être effectué par la patiente dans les 6 à 8 semaines suivant l’accouchement. Pris en charge à 100 % par la Sécu, ce rendez-vous est l’occasion d’effectuer un bilan et d’envisager la nécessité ou non de certains soins complémentaires (rééducation post-partum, séance chez un kinésithérapeute…).

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres