Garantie santé : le remboursement de l’hospitalisation

Dans le cas d’une hospitalisation, vous aurez le choix entre un établissement public ou une clinique privée et l’Assurance Maladie prend en charge vos frais d’hospitalisation à hauteur de 80 %.

Garantie Hospitaliere

Complétez vos remboursements en cas d’hospitalisation !

Obtenir un devis

Combien coûte un séjour à l’hôpital ?

Les 20% restants, le ticket modérateur, est pris en charge par votre mutuelle. Néanmoins, sachez qu’une clinique privée pratique des dépassements honoraires qui ne sont jamais remboursés par l’Assurance Maladie et qui restent ainsi à votre charge. Vous devez impérativement vérifier dans les conditions de votre contrat mutuelle santé que celle-ci prend en charge ces dépassements d’honoraire, au risque de vous retrouver très vite dans le rouge.

Si vous optez pour une chambre individuelle, ou tout autre supplément pour votre confort personnel lors de votre hospitalisation, veuillez vérifier que les garanties de votre contrat assurance santé couvrent bien cette dépense supplémentaire car l’assurance maladie ne la prend pas en charge.

Si vous n’avez pas de mutuelle ou de complémentaire santé, vous pouvez faire une demande de CMU complémentaire auprès de votre Caisse d’Assurance Maladie ou de prise en charge au titre de l’action sanitaire et sociale de votre caisse d’Assurance Maladie.

Les cas où l’hospitalisation est remboursée à 100 %

Les cas exceptionnels où les frais d’hospitalisations sont pris en charge à 100 % par la Caisse d’Assurance Maladie (mais ne s’applique pas au forfait hospitalier, lorsqu’il est dû, ni aux frais pour confort personnel):

  • Pour une hospitalisation de plus de trente jours consécutifs, la prise en charge à 100 % débute alors le trente et unième jour;
  • Les femmes enceintes nécessitant une hospitalisation pendant les quatre derniers mois de leur grossesse, pour l’accouchement, ou pendant douze jours suivant l’accouchement;
  • Un nouveau-né nécessitant une hospitalisation dans les trente jours suivant sa naissance ;
  • Hospitalisation à cause d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle;
  • Hospitalisation due à une affection de longue durée ;
  • Un enfant mineur ayant subi des sévices sexuels et nécessitant une hospitalisation;
  • Les personnes percevant une rente pour un accident du travail (avec un taux d’incapacité égal ou supérieur à 66,66 %). Les ayants droit bénéficient eux aussi de cette prise en charge à 100 %;
  • Les titulaires d’une pension d’invalidité, d’une pension de veuf ou veuve invalide, d’une pension vieillesse qui a remplacé la pension d’invalidité, ou d’une pension militaire;
  • Les personnes dépendant du régime d’Alsace-Moselle;
  • Les bénéficiaires de la CMU complémentaire ou de l’aide médicale de l’État (AME).
Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres