Focus sur l’hypocondrie

Dans la vie, il y a ceux qui sont malades, ceux qui ne le sont pas et il y a ceux qui pensent l’être, ou qui ont peur de l’être… Et souvent ces derniers finissent par le devenir… Ce sont les hypocondriaques.

Apprenez-en plus sur cette pathologie avec LeLynx.fr, votre comparateur mutuelles en ligne.

Qu’est-ce que l’hypocondrie?

Il s’agit d’une inquiétude obsessionnelle et injustifiée sur son état de santé. Par définition, l’hypocondrie est un «syndrome caractérisé par des préoccupations excessives et angoissées du sujet sur son état de santé en rapport avec des sensations subjectives». Dès lors, les propos rassurants des médecins ne changent rien à cette peur et pourtant il n’y a pas d’atteinte physiologique manifeste.

Cette pathologie frappe les hommes autant que les femmes. On estime que 4 à 9% des consultations médicales sont sans réelle maladie. Elle peut apparaître dès l’enfance mais en général, on dénombre le plus de cas vers 20 ou 30 ans.

Quelles en sont les causes?

L’hypocondrie peut avoir pour facteur déclenchant un événement douloureux comme la mort d’un proche ou sa maladie, surtout lorsque cet événement a lieu dans l’enfance.

Un enfant qui aura été amené chez le médecin au moindre bobo peut aussi développer cette peur de la maladie.

Il se peut également qu’elle se manifeste à la suite de sa propre maladie. Une personne qui a longtemps été malade et qui, une fois rétablie, craint de retomber dans cet état peut développer cette fameuse peur de la maladie.

Certains hypocondriaques sont dans des états proches de la névrose ou de la dépression. Le fait de figurer son angoisse et de la caractériser comme étant par exemple un cancer, permet de visualiser «l’ennemi» et donc d’en avoir un peu moins peur.

L’évolution est variable, certains malades ne feront qu’une ou plusieurs crises sur quelques années, d’autres seront prisonniers de cette maladie sur une très longue période. Car c’est le paradoxe: la peur d’être malade est une maladie et elle peut être soignée en suivant une psychothérapie pour en comprendre l’origine et en dénouer le problème.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres