Faire la différence entre les maux de tête et les migraines

Avoir mal à la tête peut littéralement gâcher la vie au quotidien. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que chaque année, environ 47 % des adultes en font l’expérience. Parmi ce qu’on appelle scientifiquement les céphalées, la migraine est considérée comme un handicap social et familial qui implique une prise en charge et un traitement spécifiques. On pense souvent être victime d’un simple mal de tête, comment savoir si l’on fait partie des 10 % de Français souffrant de migraines?

Apprenez à identifier les différents types de maux de tête et plus particulièrement les crises migraineuses.

Maux de têtes et migraines sont différents types de céphalées dites primitives

Les céphalées primitives sont des affections du système nerveux qui provoquent des douleurs au niveau de la boîte crânienne sans aucun lien avec une maladie sous-jacente. La Société internationale des céphalées (International Headache Society) classe ces affections en quatre groupes: les migraines, les céphalées de tension, l’algie vasculaire de la face et les autres céphalées primitives.

Les céphalées de tension sont les maux de tête les plus courants. Plus fréquentes chez les femmes, elles prennent parfois une forme chronique qui peut être handicapante. Ces maux de tête apparaissent pour différentes raisons, qui ne sont pas toujours identifiées: stress, fatigue, problèmes musculaires ou vertébraux au niveau du cou, abus de médicaments, problèmes psychologiques… Les céphalées de tension sont ressenties comme une pression, un «casque» qui enserre le crâne et peuvent durer plusieurs heures, voire plusieurs jours.

Les migraines ne sont pas des maux de tête classiques

Moins courante, la migraine est une céphalée primitive qui survient par crises dont la fréquence est très variable d’une personne à l’autre. Elle se caractérise par un mal de tête qui s’installe progressivement et une douleur «pulsatile», comme si le cœur battait dans le crâne.

Les efforts physiques intensifient la douleur et ce n’est généralement qu’un seul côté de la tête qui fait mal. Les crises peuvent parfois s’accompagner de nausées, voire de vomissements et d’une gêne à la lumière et au bruit.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres