Drogues et psychotropes : que doit-on savoir ?

Le terme de «drogue» regroupe un vaste champ de produits, illicites ou non, naturels ou chimiques, aux effets secondaires pouvant aller de l’endormissement à la surexcitation en passant par l’euphorie…

Drogues et psychotropes

Le point commun à toutes ces substances: leur consommation est dangereuse pour la santé et peut entraîner une dépendance psychique et physique de leurs usagers. Afin de lutter contre l’addiction aux drogues et psychotropes, mais aussi à de nombreux produits licites (alcool, tabac) et comportements (addiction au jeu par exemple), les autorités ont mis en place en 1982 la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MiLDT).

LeLynx, comparateur de complémentaires santé, vous livre un tour d’horizon des très nombreuses informations que donne la MiLDT sur son site Internet.

Le délit d’usage de stupéfiants

Au-delà des risques pour la santé, la consommation de drogues ou de psychotropes constitue un délit passible de sanctions non négligeables. Les autorités françaises mettent régulièrement à jour la liste des produits stupéfiants et psychotropes dont l’usage est puni par la loi. Cette liste est consultable sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Selon la MiLDT, les peines encourues pour usage de stupéfiants varient fortement d’une situation à l’autre (notamment si le délit a été commis dans le cadre d’un travail relevant du service public, des transports, ou de tout autre situation mettant en péril la sécurité d’autrui). Elles peuvent comprendre une ou plusieurs des sanctions suivantes :

  • 1 à 5 ans d’emprisonnement ;
  • Jusqu’à 3700 € d’amende (ou 75000€ en contexte professionnel) ;
  • L’obligation d’effectuer un stage de sensibilisation aux dangers de l’usage de dogues ;
  • La suspension du permis de conduire, voire la confiscation du véhicule ;
  • Diverses interdictions professionnelles ;
  • L’exécution d’un travail d’intérêt général non rémunéré ;
  • l’obligation de se soigner.

Source : MiLDT

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres