Les dangers du cholestérol

Le cholestérol en soi n’est pas dangereux. C’est même un lipide indispensable au bon fonctionnement de nos cellules dont il est un composant majeur, situé dans les membranes. Contrairement à ce que l’on entend souvent, il n’y a pas de «bon» et de «mauvais» cholestérol, mais plusieurs sortes de molécules le transportant (LDL et HDL) et dont l’association avec le cholestérol en trop grand nombre peut être nocive. C’est ce qu’on appelle l’hypercholestérolémie.

L’hypercholestérolémie est une maladie chronique, mais aussi l’un des facteurs de risque des maladies cardio-vasculaires.

L’hypercholestérolémie: une maladie à surveiller

L’excès de cholestérol dans le sang est une pathologie la plupart du temps silencieuse, jusqu’à ce qu’une complication apparaisse. Dans de rares cas, lorsque l’hypercholestérolémie est très marquée, des accumulations localisées de cholestérol peuvent former de petits nodules appelés xanthomes. Ces nodules se situent généralement sous la peau (apparition de tâches jaunes), sur les tendons (gêne dans les mouvements) ou au niveau des yeux.

Dans la plupart des cas, seule une analyse sanguine permet de déceler l’hypercholestérolémie. La recherche de cholestérol dans le sang peut être motivée par des antécédents familiaux, l’excès de cholestérol étant héréditaire, ou encore par la prescription d’une contraception hormonale (pilule, implant etc.), ces médicaments pouvant augmenter les risques cardio-vasculaires en cas d’association à une hypercholestérolémie. En cas de diagnostic positif, un régime alimentaire pauvre en cholestérol est recommandé et parfois associé à un traitement médicamenteux.

Les risques cardio-vasculaires liés à l’excès de cholestérol

En cas d’hypercholestérolémie, les molécules de cholestérol en excès circulant dans le sang (via les transporteurs LDL et HDL) tendent à s’accumuler sur les parois des artères. Le cholestérol y forme des plaques, appelées athéromes, qui grossissent au fil du temps. A long terme, un athérome risque de boucher une artère, stoppant ainsi la circulation sanguine et provoquer un accident cardio-vasculaire.

Trois complications peuvent être particulièrement graves, voire fatales:

  • l’accident vasculaire cérébral ou AVC(en cas d’obstruction des artères alimentant le cerveau);
  • l’infarctus du myocarde (si ce sont les artères coronaires qui sont touchées);
  • l’artérite des membres inférieurs (si les artères des jambes sont bouchées).
Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres