La prise en charge d’une consultation chez le gynécologue

Consultation chez un gynécologue

Prescription de contraceptifs, suivi de la grossesse, dépistage de certains cancers… le gynécologue joue un rôle essentiel dans la protection de la santé de la femme. Si la Sécurité sociale rembourse une partie des frais de consultation, il est primordial de souscrire une complémentaire santé pour obtenir une meilleure prise en charge.

La consultation en accès direct

On conseille globalement aux femmes de consulter un gynécologue une fois par an dès le début de leur activité sexuelle. Pour ce faire, inutile d’obtenir une prescription préalable par un médecin traitant : la gynécologie (tout comme l’ophtalmologie ou la psychiatrie) est une spécialité pour laquelle le patient peut directement prendre rendez-vous.

Cet examen de contrôle annuel est l’occasion de demander la prescription d’un moyen de contraception et d’effectuer certains examens de dépistage (cancer du sein ou du col de l’utérus, stérilité, infections sexuellement transmissibles…). Il est par ailleurs recommandé de consulter un gynécologue en cas de symptômes inhabituels : douleurs, grosseur au niveau du sein, saignements anormaux…

Tarifs et remboursements en vigueur

Bien que la consultation d’un gynécologue puisse s’effectuer en accès direct, il faut avoir déclaré un médecin traitant pour bénéficier du parcours de soins coordonnés. La patiente est alors prise en charge à 70 % par sa caisse d’Assurance maladie, contre 30 % si le parcours de soins n’est pas respecté. Selon la catégorie à laquelle appartient le professionnel de santé, les remboursements ne sont pas les mêmes :

  • Pour un gynécologue de secteur 1 aux honoraires réglementés, le remboursement correspond à 70 % de la base de la Sécurité sociale fixée à 28 €, soit 18,60 € ;
  • Pour un gynécologue de secteur 2, les tarifs sont nettement plus élevés et varient selon les praticiens. La base de la Sécurité sociale est fixée à 23 €, soit un remboursement de 15,10 €.

Astuce Malynx !

Les plannings familiaux proposent des consultations gynécologiques gratuites pour les femmes mineures. Pour celles qui sont majeures, des tarifs préférentiels sont généralement appliqués.

Mutuelle santé : une meilleure prise en charge

Quelle que soit l’indemnisation versée par la Sécurité sociale, une part reste à la charge de la patiente : c’est ce qu’on appelle le ticket modérateur. La grande majorité des assurances santé couvrent aujourd’hui cette somme selon le principe du contrat responsable. De plus, certaines circonstances (grossesse, pathologie, IVG…) peuvent amener à consulter un gynécologue plus régulièrement. Encore une fois, les mutuelles et complémentaires santé prennent le relais pour faire bénéficier leurs assurées d’une couverture optimale.

Afin de trouver l’assurance santé la mieux adaptée à la situation, il est judicieux d’utiliser un comparateur d’assurances santé en ligne. Totalement impartial, ce service met en regard de nombreuses offres, leurs tarifs, ainsi que les garanties incluses.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres