De la consommation épisodique d’alcool à l’alcoolisme

Alcoolisme «festif», goût prononcé pour le bon vin, alcoolisation hebdomadaire ou quotidienne… à partir de quand doit-on s’inquiéter de sa consommation d’alcool? Quels sont les risques pour la santé? Et pour les autres? C’est en toute sobriété que votre comparateur de complémentaires santé LeLynx.fr vous éclaire sur les différents degrés de l’alcoolisme et ses conséquences.

L’INPES propose un test simple pour évaluer sa consommation d’alcool

Il existe mille nuances dans la consommation d’alcool et il serait réducteur de différencier consommation épisodique et alcoolisme à partir d’une simple mesure du nombre de verres que l’on a l’habitude de boire. La Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MiLDT) ajoute que nous sommes inégaux face à l’alcool: «chacun réagit différemment selon sa corpulence, son état de santé physique et psychique, que l’on soit un homme ou une femme, et selon le moment de la consommation».

Il existe ainsi différents degrés d’addiction à l’alcool, que le site Drogue Info Service regroupe ainsi :

  • la consommation à risque (consommation qui n’a pas encore eu de conséquences néfastes mais qui est susceptible d’en entraîner à court, moyen ou long terme);
  • la consommation nocive (concrétisation des dommages, physiques ou psychiques, liés à un usage d’alcool et conséquences sociales négatives);
  • l’alcoolodépendance ou alcoolisme (perte de maîtrise de sa consommation d’alcool) qui peut être physique et/ou psychologique.

à noter également le phénomène de «binge drinking» qui consiste à s’alcooliser massivement en une très courte durée, particulièrement répandu chez les plus jeunes.

Afin de définir son comportement face à l’alcool et d’en déterminer les risques et les mesures à envisager, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) propose un test en ligne de 12 questions sur les caractéristiques et habitudes de consommation de chacun.

L’alcool expose le consommateur à des risques pour sa santé et pour son entourage

La MiLDT évoque deux types de risques pour la santé:

  • des risques immédiats: troubles digestifs, nausées, vomissements;
  • des risques à long terme: cancers (notamment de la bouche, de la gorge et de l’œsophage), maladies du foie (cirrhose) et du pancréas, troubles cardiovasculaires, hypertension artérielle, maladies du système nerveux et troubles psychiques (anxiété, dépression, troubles du comportement).

Par ailleurs, être alcoolisé diminue la vigilance et expose ainsi aux agressions, aux accidents de la circulation et à la perte de contrôle de soi pouvant entraîner des comportements violents.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres