Comment vaincre une indigestion ?

table-fete

Fois gras, huîtres, champagne, viandes en sauce, bûches glacées,… Les repas de fête riment souvent plus avec excès que bienfaits ! Pour éviter l’indigestion ou la surpasser si le mal est déjà fait, il existe heureusement quelques règles simples à suivre.

Comme son nom l’indique, l’indigestion est provoquée par un repas difficile à digérer que le corps rejette. Proche de l’intoxication alimentaire par ses symptômes, elle n’est toutefois pas causée par un aliment contaminé mais est en général la conséquence d’un repas trop riche en graisses ou trop épicé. Elle peut aussi survenir après un trouble émotionnel, un stress, la prise de médicaments,… L’estomac est un organe fragile que de multiples causes peuvent dérégler !

Concernant les symptômes, pas besoin de schémas, vous les avez sûrement tous déjà ressenti après avoir festoyé avec un peu trop de démesure. Les problèmes commencent avec une sensation de ballonnement, puis surviennent des douleurs abdominales, des nausées, vomissements, diarrhées et une fatigue générale.
Ne stressez pas plus que cela est nécessaire (cela risquerait d’aggraver votre mal être !), tous ces désagréments disparaissent entre 24 et 48h. Si ce n’est pas le cas ou que vous êtes fiévreux, consultez un médecin pour éviter qu’une bénigne indigestion ne se transforme en intoxication plus conséquente.

Une contrariété qui peut s’éviter

La tradition l’exige, les fêtes de fin d’année sont l’occasion de retrouver nos proches autour d’abondants repas. Mais beaucoup passent leur lendemain matin au fond de leurs lits, torturés par un estomac capricieux. Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, il est bon d’adopter quelques réflexes préventifs :

  • Même s’il est difficile de ne pas céder à la tentation, essayez de ne pas manger en excès ou de ne pas faire de mélanges explosifs type fruits de mer, vins, escargots, fromage, fondant au chocolat.
  • Pensez à bien mâcher : la salive et la mastication des aliments sont les premières étapes d’une bonne digestion !
  • Buvez de l’eau en grande quantité pour évitez de vous retrouver avec un bloc tassé au fond de l’estomac.
  • Avant de passer à table, pensez à prendre des médicaments facilitant la digestion comme le Citrate de bétaïne ou le Digédryl.

Un remède tout simple : la diète !

Vous vous réveillez avec le ventre retourné ? La première chose à faire est de ne pas hésiter à vomir si vous vous sentez nauséeux. L’indigestion est en effet causée par la formation d’un contenu compact que l’estomac n’arrive pas à évacuer. Les aliments stagnent sans être digérés et provoquent un malaise général.

Reposez vos intestins en mangeant légèrement pendant au mois 24h. Le riz, les pâtes, le jambon blanc et les boissons sucrés (thés, tisanes, sodas aérés de leur gaz,…) vous aideront à reprendre des forces sans agresser votre flore intestinale. Bannissez au contraire le café, les fruits, les crudités, les laitages ou tout aliment acide.
Des médicaments antispasmodiques soulageront vos nausées tout comme certains remèdes naturels. Délayez une cuillère de bicarbonate de soude dans un verre d’eau neutralisera par exemple l’acidité gastrique de votre estomac tandis que les tisanes de graines de fenouil apaiseront les spasmes intestinaux.

En suivant ces conseils et avec une bonne dose de repos, vos désagréments ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir !

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres