Les acouphènes et l’hyperacousie, qu’est-ce que c’est ?

Les acouphènes et l’hyperacousie comptent parmi les troubles de l’audition les plus connus. Cependant, il peut être difficile de se représenter de quoi il s’agit quand on n’en est pas soi-même victime. LeLynx.fr, comparateur de mutuelles santé, vous aide à comprendre ces phénomènes plus répandus qu’on ne le croit.

Les acouphènes et l’hyperacousie: définition

Les acouphènes sont des bruits que l’on entend dans l’oreille ou dans la tête, souvent de façon permanente, mais qui ne sont pas issus du monde extérieur. Ils peuvent prendre la forme de sifflements, de bourdonnements ou de vrombissements, par exemple. Ils sont plus ou moins forts selon les personnes et dans les pires cas, ils peuvent être envahissants et gêner terriblement la vie quotidienne de ceux qui en sont victimes. Sur son site, l’association France Acouphènes propose d’écouter à quoi peuvent ressembler les bruits perçus.

Les acouphènes sont bien plus répandus qu’on ne le croit. On estime qu’environ 10 à 17% de la population française en est victime. 1,6 millions de Français considèrent leurs acouphènes comme agressifs et 300000 les qualifient d’insupportables. Et dans 40% des cas, ils s’accompagnent d’hyperacousie.

L’hyperacousie, très souvent liée aux acouphènes, est également un trouble de l’audition qui peut sévèrement handicaper la vie de ceux qui en sont victimes. Elle se caractérise par une intolérance plus élevée aux bruits. Pour faire simple: un bruit d’un volume normal devient insupportable pour celui qui souffre d’hyperacousie, comme s’il était bien plus fort qu’en réalité.

Ces deux troubles de l’audition ont des causes proches. Ils peuvent être le symptôme d’une maladie de l’oreille comme la maladie de Menière, qui se manifeste notamment par des crises de vertiges. Ils peuvent également se manifester en cas d’autres pathologies comme l’hypertension ou l’excès de cholestérol. Très souvent, ils sont dus à un traumatisme sonore ou à la vieillesse.

Le traitement des acouphènes et de l’hyperacousie

Pour l’heure, il n’existe encore aucun moyen de supprimer totalement les acouphènes et l’hyperacousie. Plusieurs thérapies sont cependant envisageables pour tenter de diminuer leur puissance.

Dans le cas des acouphènes, il est possible de porter des appareils auditifs. En cas de perte d’audition, une aide auditive standard permettra de retrouver une ouïe normale qui masquera les acouphènes. Pour ceux dont l’audition est toujours bonne, il est possible de porter un appareil différent, qui rend les acouphènes plus discrets en générant un léger bruit de fond.

Pour l’hyperacousie, les thérapies proposent avant tout de soulager le patient. Il existe une rééducation auditive qui consiste à réhabituer progressivement l’oreille aux bruits du quotidien. Cette rééducation peut se faire dans des centres spécialisés.

Cependant, aucune de ces méthodes n’est efficace au point de supprimer totalement ces troubles auditifs. La meilleure façon d’éviter les acouphènes et l’hyperacousie est la prévention.

La prévention des acouphènes et de l’hyperacousie

Puisque l’une des principales raisons de l’apparition des acouphènes et de l’hyperacousie est un traumatisme sonore, il est évident que la première chose à faire est d’éviter les volumes sonores trop élevés. Si vous travaillez dans un environnement bruyant, portez des protections auditives. De même, faites attention au volume de certains concerts. Méfiance également avec les baladeurs, dont on craint qu’ils soient à l’origine d’une recrudescence des troubles auditifs chez les jeunes.

Si jamais vous vous rendez compte que vous entendez des acouphènes ou que les bruits de la vie quotidienne vous insupportent, allez consulter un ORL. Il pourra s’assurer qu’ils ne sont pas le symptôme d’une maladie rare.

Et si l’on subit déjà les acouphènes et/ou l’hyperacousie, à défaut de les faire disparaître, on peut toujours éviter de les faire empirer. Bien entendu, il faut éviter les endroits bruyants, mais pas seulement. Le silence total est également votre ennemi car d’une part, c’est là qu’on entend le mieux les acouphènes et d’autre part, cela peut diminuer davantage le seuil de tolérance au bruit en cas d’hyperacousie.

Selon les personnes, certaines substances comme l’alcool, le tabac ou la caféine aussi peuvent aggraver les acouphènes. Attention également aux médicaments ototoxiques (comme l’aspirine ou l’ibuprofène), dangereux pour l’oreille. Rappelez toujours à votre médecin que vous souffrez d’acouphènes quand il vous rédige une ordonnance.

Enfin, tentez de gérer votre stress car il peut accentuer les symptômes.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

    Bonjour,
    J’ai une petite-fille de 6 ans qui vient de faire sa rentrée scolaire au CP. A l’école, elle
    manifeste un malaise certain : difficulté de supporter les cris de la maîtresse et des élèves ( il s’agit d’une classe très bruyante); elle pleure donc , a quelques fois des nausées et manifeste une grande fatigue. S’agit-il d’une hyperacousie ? Faut-il l’envoyer chez un ORL pour un bilan auditif ?
    merci de me répondre car je suis inquiète et ses parents aussi.

    Répondre

    Bonjour @DEDIER,

    Malheureusement, nous n’avons pas l’expertise pour vous aiguiller efficacement. Nous vous conseillons de consulter votre médecin pour savoir quoi faire.

    Répondre

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres