En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Généralisation du tiers payant : le calendrier de mise en œuvre se précise

La généralisation du tiers payant fait son chemin. Le gouvernement se veut optimiste quant à la mise en place du dispositif et a évoqué un premier calendrier de déploiement.

Tiers payant généralisé

Le tiers payant sera-t-il prochainement généralisé à l’ensemble de la population ? La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, se veut optimiste et estime que les « obstacles techniques » à cette généralisation devraient être levés « au plus tard fin 2019 », selon un communiqué.

Sur demande du gouvernement, l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) a remis son rapport sur les conditions de déploiement du tiers-payant. L’organisme a proposé un calendrier de mise en œuvre des outils nécessaires au dispositif :

  • Les outils développés par l’Assurance maladie sont déjà disponibles et en cours de diffusion auprès des professionnels de santé ;
  • Les outils des mutuelles santé sont en cours de développement. Ils devront couvrir 75% des assurés dès mi 2018 et la quasi-totalité en septembre 2019.

Une progression encore limitée

Actuellement, la progression de la généralisation du tiers-payant demeure nuancée. Si le dispositif est pratiqué « de manière massive » par certains professionnels de santé, comme les pharmaciens, il demeure plus limité pour les consultations et actes médicaux (28%).

Par ailleurs, le gouvernement a identifié des actes et publics prioritaires pour le déploiement du tiers-payant intégral, à savoir les actes pris en charge à 100% par l’Assurance maladie, les actes réalisés pendant la période de permanence des soins, les activités en centre de santé et les jeunes et les étudiants.