En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Les points clés du projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2018

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018 a été présenté par la ministre de la Santé Agnès Buzyn et le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin à la fin du mois de septembre. Retour sur les annonces clés.

PLFSS Sécurité sociale

Le PLFSS 2018 est un projet de grande ampleur, regroupant plusieurs promesses faites par le candidat Macron au cours de la campagne présidentielle. L’objectif affiché par le gouvernement est de réduire le déficit de la branche maladie de la Sécurité sociale à 800M€. Pour atteindre cet objectif, l’exécutif prévoit notamment :

  • le passage du paquet de cigarettes à 10€ d’ici 2020, avec une hausse moyenne du prix du paquet de 35 centimes d’ici fin 2017 ;
  • la hausse du forfait hospitalier qui passera de 18 à 20€, malgré la mise en garde de la Mutualité Française sur la possible hausse des cotisations des mutuelles santé en résultant ;
  • l’augmentation de la contribution sociale généralisée (CSG) de 1,7 point au 1er janvier 2018 pour compenser la suppression des cotisations chômage et maladie pour les salariés du privé ;
  • la suppression du Régime social des indépendants (RSI) à partir du 1er janvier avec une période transitoire de 2 ans pour intégrer les indépendants au régime général.

Les absents du projet de loi

Pour autant, certaines réformes et promesses au programme du président restent absentes de ce PLFSS. Il sera nécessaire d’attendre un prochain texte détaillant :

  • la réforme des mutuelles étudiantes ;
  • la vente de médicaments à l’unité ;
  • la prise en charge à 100% des soins d’optique, dentaires et des aides auditives d’ici 2022.