Grande Sécu : les Français veulent garder leur mutuelle

Malgré ses lacunes, notre système de santé semble satisfaire la majorité des assurés. En effet, selon des études récentes, 78% des Français estiment que notre modèle fonctionne bien, et 41% s’opposent à un affaiblissement du rôle des mutuelles santé. Explications.

mutuelle entreprise

Les Français sont satisfaits du partage des tâches entre les complémentaires santé et l’Assurance maladie, révèle une étude commandée par Aésio et réalisée par l’Ifop. Un sondage qui arrive à point nommé, au moment où le spectre d’une « Grande Sécu » plane sur les mutuelles et les assureurs.

En effet, le gouvernement envisage de réformer la Sécurité sociale. L’objectif ? Résoudre les profondes difficultés structurelles qui fragilisent le système actuel.

Trois pistes seraient à l’étude :

  • Une conservation de la répartition actuelle des rôles, en diminuant toutefois les restes à charge pesant sur l’assuré ;
  • La création d’une « Grande Sécu », qui réduirait les prérogatives des complémentaires santé pour renforcer celles de l’Assurance maladie ;
  • Une absorption, voire une suppression pure et simple des mutuelles, au profit d’un élargissement du rôle de la Sécu.

C’est bien entendu cette dernière option qui fait le plus de bruit.

La contre-attaque des complémentaires santé

Face à la menace d’une « Grande Sécu » qui risque de faire des dégâts chez les acteurs mutualistes et assurantiels, la résistance s’organise. Les principaux assureurs santé seraient au travail pour proposer une alternative à la réforme.

Certains groupes réalisent également des sondages d’opinion, afin de générer des outils d’influence de la décision politique. Par exemple, le groupe Malakoff Humanis a récemment commandé deux études au cabinet Elabe : 78 % des Français estiment que le système de santé actuel est performant. Dans les entreprises, la majorité est encore plus écrasante, avec 93 % des dirigeants qui soutiennent la répartition égalitaire des rôles entre Sécu et mutuelle santé en France.

Cet automne, le Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) doit publier un rapport sur le sujet. La question de la « Grande Sécu » risque fort de se transformer, à ce moment-là, en grand débat public.