Quelle est la différence entre la mutuelle et la Sécurité sociale ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

La mutuelle santé et la Sécurité sociale sont deux organismes différents. Alors que la Sécurité sociale offre le même remboursement à tous les affiliés, la mutuelle complète ces remboursements pour une partie seulement des assurés. Alors, quelle est la différence entre la mutuelle santé et la Sécurité sociale ?

Définition de la Sécurité sociale et de la mutuelle santé

La Sécurité sociale rembourse une partie des dépenses de santé

La Sécurité sociale est un organisme de service public qui traite plusieurs branches : famille, retraite, maladie, recouvrement, accidents du travail et maladies professionnelles.   

Si vous tombez malade, elle prend en charge une partie de vos soins médicaux. De même, si vous êtes en arrêt de travail, elle vous verse des indemnités journalières (les fameuses IJSS). Par ailleurs, en cas de dépendance, elle vous attribue une pension d’invalidité. Enfin, elle verse une rente à vos ayants droit en cas de décès.

L’ensemble de ces remboursements de santé bénéficient à toutes les personnes affiliées, sans distinction de ressources, de situation ou d’état de santé. Pour en bénéficier, les patients doivent présenter leur carte vitale à chaque consultation ou lors de l’achat de médicaments.

Différence Sécu/Assurance maladie

L’Assurance maladie est une composante de la Sécurité sociale. Elle gère la branche maladie : santé, maternité, accidents du travail, maladies professionnelles, invalidité, décès.

La mutuelle santé complète les remboursements de la Sécu

La mutuelle santé est un contrat souscrit par les particuliers ou par les salariés afin de compléter les remboursements de la Sécurité sociale. Elle prend en charge le ticket modérateur, c’est-à-dire le montant qui reste à la charge du patient après remboursement de l’Assurance maladie.

Elle rembourse les dépenses de santé courantes : achat de médicaments, consultations de médecins généralistes et spécialistes, hospitalisation, soins optiques, dentaires, auditifs, etc.

Le patient doit présenter sa carte de mutuelle au professionnel de santé ou à la pharmacie pour être remboursé. Il peut dans certains cas bénéficier du tiers payant, auquel cas il n’aura pas à avancer de frais.

Différence mutuelle santé/prévoyance

La prévoyance santé apporte un complément de revenu aux assurés et à leur famille en cas d’incapacité de travail, d’invalidité ou de décès. Elle n’est pas obligatoire (sauf pour les cadres). Elle ne rembourse pas les dépenses de santé, contrairement à la mutuelle.

Sécu et mutuelle, deux protections différentes mais complémentaires

deux professionnels de santé se serrent la main

Si la mutuelle et la sécurité sociale sont différentes, elles sont surtout complémentaires.

Prenons un exemple : vous consultez un médecin généraliste. La Sécurité sociale rembourse 70 % de la consultation. Si vous n’avez pas souscrit de mutuelle santé, vous devrez payer de votre poche les 30 % restants.
En revanche, si vous avez opté pour une complémentaire santé, celle-ci prendra à sa charge le ticket modérateur, c’est-à-dire votre reste à charge. Vous n’aurez donc rien à payer (sauf les 1 € de participation forfaitaire).

C’est pourquoi on dit que la Sécurité sociale et la mutuelle se complètent. Puisque l’Assurance maladie ne rembourse pas tout, la mutuelle santé compense et vous évite de faire face à des dépenses de santé élevées.

Par ailleurs, selon le contrat de mutuelle que vous choisissez, vous pouvez aussi profiter de garanties santé complémentaires : médecines douces, ostéopathie, vaccins non obligatoires, remboursement des dépassements d’honoraires, etc.

Vous comprenez donc la différence entre la Sécurité sociale, qui rembourse une partie des soins, et la mutuelle santé, qui complète vos remboursements afin que vous ayez un faible reste à charge

Comprendre les remboursements de la mutuelle par rapport à la Sécu

En général, les contrats de mutuelle santé indiquent les montants remboursés en pourcentage. Ils font toujours référence à la somme remboursée par l’Assurance maladie, appelée « base de remboursement de la Sécurité sociale », « tarif conventionnel » ou encore « tarif de convention ».

Par exemple, une garantie à hauteur de 200 % du tarif de convention signifie que votre remboursement total (Assurance maladie + complémentaire santé) peut atteindre 100 % en plus du tarif conventionnel.

Le contrat peut aussi mentionner le remboursement en euros. Par exemple, si vous souscrivez une prestation de 400 € en soins dentaires, cela veut dire que votre mutuelle prendra à sa charge maximum 400 € en plus de la base de remboursement de la Sécu.   

La Sécurité sociale et la mutuelle sont-elles obligatoires ?

La Sécurité sociale est obligatoire. En effet, elle impose aux résidents français d’adhérer à sa couverture santé universelle. C’est ce qu’on appelle le régime obligatoire de protection sociale.

En revanche, la mutuelle n’est pas obligatoire pour tout le monde. Certes, les salariés du secteur privé ont l’obligation d’adhérer à une complémentaire santé. Ils peuvent souscrire à celle de leur entreprise. En revanche, les particuliers (chômeurs, étudiants, seniors) n’ont aucune obligation de souscrire une mutuelle santé (même si c’est très conseillé).

Pour être bien protégé, vous pouvez comparer les devis de mutuelle santé et choisir le contrat qui répondra à vos besoins.