Sécurité Sociale : le Covid coûtera 10 milliards d’euros

Les tests, les vaccins et toutes les dépenses réalisées en lien avec le coronavirus vont représenter entre 9 et 10 milliards d’euros à la Sécurité Sociale.

Même s’il fait perdre le goût, le Covid-19 a une facture très salée. Pour les comptes de la Sécurité Sociale, toutes les dépenses liées à la crise sanitaire (tests, vaccins, indemnités…) vont générer un surcoût qui sera de l’ordre de 9 à 10 milliards d’euros. Un gouffre pour les finances publiques qui s’élève bien au-delà des 4,3 milliards d’euros inscrits dans le budget.

En effet, une provision conséquente avait été greffée au budget voté en décembre 2020, pour payer les masques, tests et autres vaccins. Mais Franck von Lennep, directeur de la Sécurité Sociale, a expliqué lors d’une audition par les députés de la Commission des affaires sociales, que cette provision prenait en compte une hypothèse « sur le fait qu’il n’y ait pas de nouvelle vague en 2021 ». Hypothèse erronée, donc.

Nombreux surcoûts

La troisième vague a généré des dépenses supplémentaires, avec notamment l’apparition de nombreux tests (PCR, antigénique, autotests). Ces ajouts ont eu lieu « sur une période plus longue que ce que nous pouvions imaginer », a reconnu Franck von Lennep. Autres surcoûts : la hausse des indemnités journalières pour arrêt de travail et les dépenses multipliées à l’hôpital.

La Sécurité Sociale a payé le coût de la stratégie vaccinale française. Il a fallu « précommander un nombre très élevé [ndlr, de vaccins] pour ne pas prendre de risque ensuite, si certains s’avèrent disponibles plus rapidement, ou plus efficaces que d’autres », ainsi que l’explique le directeur de l’organisme public. Le comité d’alerte sur l’évolution des dépenses d’Assurance maladie devrait reprendre la prévision en début de semaine prochaine.