En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Les comptes de la Sécurité sociale quasiment à l’équilibre en 2018

Les comptes de la Sécurité sociale s’améliorent nettement. En 2018, le déficit devrait se réduire à 300 millions d’euros, soit bien mieux que les 2,2 milliards prévus.

Sécurité sociale

Une bonne nouvelle pour la Sécurité sociale. En 2018, son déficit devrait se réduire considérablement, à moins de 300 millions d’euros. C’est bien mieux que les 2,2 milliards d’euros initialement prévus. Comme l’a indiqué la Commission des comptes de l’organisme mardi, le solde sera « en nette amélioration », pour être « quasiment à l’équilibre ».

Ces bons résultats s’expliquent par une conjoncture porteuse et une amélioration de la situation économique du pays. La hausse des créations d’emplois a notamment engendré un surcroît de cotisations sociales.

Le calcul du déficit est toutefois « entaché d’une incertitude à hauteur de 600 millions d’euros » sur une mesure fiscale. Cela pourrait creuser la perte à 900 millions d’euros.

Une première depuis 17 ans

En termes financiers, 2018 pourrait bien être la meilleure année pour la Sécurité sociale depuis 2001. Signe de meilleure santé des comptes, le régime général de l’Assurance maladie enregistrera son premier excédent depuis 17 ans, à 2,5 milliards d’euros. Quant au déficit du Fond de solidarité vieillesse (FSV), il se réduirait légèrement, pour atteindre les 2,8 milliards d’euros.

Cette amélioration des comptes devrait se poursuivre dans les années à venir. Le rapport prévoit « des excédents prévisionnels importants et croissants », chiffrés à 3,3 milliards d’euros en 2019 et 7,7 milliards en 2020.