Surcomplémentaire optique : qu’est-ce que c’est ? À quoi sert-elle ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

Si vous êtes sujet à des problèmes de vue nécessitant des soins et autres dispositifs, peut-être devez-vous souscrire une surcomplémentaire optique. Quels en sont ses intérêts ? Votre comparateur de mutuelles santé LeLynx.fr lève le voile à ce sujet pour vous.

La surcomplémentaire optique : définition

Le but de la surcomplémentaire

Rappelons tout d’abord ce qu’est une surcomplémentaire santé avant d’évoquer le cas d’une surcomplémentaire optique. La surcomplémentaire permet, comme son nom le laisse l’entendre, un niveau de prise en charge supérieur à celui proposé par votre mutuelle santé et encore meilleur que la Sécurité sociale, l’organisme de l’Assurance maladie.

La surcomplémentaire n’est pas obligatoire et n’est, par ailleurs, pas souscrite par une majorité des adhérents. Elle est avant tout réservée aux bénéficiaires ayant besoin d’actes ou tous autres soins médicaux spécifiques. C’est à cet effet qu’il peut être intéressant de souscrire par exemple une surcomplémentaire optique si vous avez besoin d’être régulièrement pris en charge pour votre vue.

Pourquoi souscrire une surcomplémentaire optique ?

Surcomplémentaire optique : qu’est-ce que c’est À quoi sert-elle pourquoi souscrire

C’est à ce moment que la surcomplémentaire optique intervient. Elle se propose de mieux prendre en charge de nombreux actes liés à l’optique. Visites chez de nombreux médecins spécialistes, notamment de la vue, prescription d’une nouvelle monture ou de lentilles, opérations plus délicates… Il y a fort à parier qu’une surcomplémentaire optique souscrite dans le cadre de ce besoin de prise en charge puisse couvrir la majorité des actes en question.

Ainsi, vous êtes sûr d’être bien pris en charge sur : 

  • La prescription de lunettes de vue ou de soleil ;
  • Visites chez des spécialistes comme l’orthoptiste ;
  • Chirurgies liées à certaines déficiences visuelles comme le strabisme ;
  • Certaines lentilles non prises en charge par la Sécurité sociale…

Quels sont les principaux troubles de la vue ?
Quels sont les principaux troubles de la vue ?Lire l'article

Quels sont les autres avantages à souscrire une surcomplémentaire optique ?

Au-delà de l’avantage « numéraire » dont vous pouvez bénéficier, la surcomplémentaire optique vous facilite l’accès aux soins et vous promet une prise en charge rapide afin que les frais que vous avancez (se comptant généralement en centaines voire en milliers d’euros) vous soient remboursés dans les plus brefs délais. 

En effet, certaines surcomplémentaires n’appliquent pas ce que l’on appelle le délai de carence, également appelé délai de stage. Il s’agit d’un délai d’attente avant application des termes du contrat de mutuelle santé. Il est généralement appliqué afin que des assurés peu scrupuleux ne fassent pas la souscription d’un contrat de mutuelle santé pour profiter abusivement de garanties de frais de soins.

Quel remboursement des actes optiques par la Sécurité sociale et la mutuelle ?

La Sécurité sociale prend en charge 60 % des dépenses réalisées pour les lunettes et les lentilles correctrices. Notez toutefois que la prise en charge peut évoluer en fonction de l’âge de l’ayant-droit et du niveau de correction dont il a besoin.

  • Les bénéficiaires ayant plus de 18 ans voient le tarif de base de la Sécurité sociale pour une monture de 2,84 € et entre 2,29 € et 24,54 € par verre ;
  • Le tarif de base de la Sécurité sociale d’une monture est de 30,49 € et est compris entre 12,04 € et 66,62 € pour les adhérents majeurs. 

Les lentilles sont quant à elles remboursées à hauteur de 60 % de la base du forfait annuel qui est arrêté à 39,48 € par œil, qu’importe le type de lentilles.

Au vu de ces montants, on comprend mieux l’intérêt de souscrire une mutuelle voire une surcomplémentaire optique afin d’être bien pris en charge.

Si le remboursement fait par la mutuelle santé optique est plus intéressant pour l’adhérent, il ne suffit pas à vous exonérer de ce que l’on appelle le reste à charge. Il s’agit de la somme dont vous devrez vous acquitter en parallèle à une prise en charge (donc partielle) de la Sécurité sociale. 

Aussi, gardez en tête que certains dispositifs et autres verres comme les lunettes de soleil ne sont pas (ou très peu) pris en charge par la Sécurité sociale. En effet, l’assuré doit justifier d’une affection ou gêne particulière pour être bénéficier d’un remboursement. Le cas de figure est le même pour les produits d’entretien qui ne sont que très rarement remboursés par la mutuelle santé.

La surcomplémentaire optique en pratique

Quel est le coût moyen d’une mutuelle optique ?

Surcomplémentaire optique : qu’est-ce que c’est À quoi sert-elle coût moyen

Il est difficile de répondre précisément à cette question tant les contrats, leurs termes et leur prix peuvent évoluer d’une mutuelle à une autre. Le prix de la cotisation de la mutuelle dépend notamment de(s) :

  • Votre âge ;
  • Votre lieu de résidence (les habitants d’une région peuvent davantage recourir à des soins que d’autres ailleurs en France) ;
  • Garanties choisies : plus vous ajoutez d’actes médicaux et de soins à la liste de ce qui peut être pris en charge par votre mutuelle, plus le prix de la cotisation annuelle augmentera. 

Le propre d’une surmutuelle est justement de proposer une couverture propre à l’optique sans pour autant inclure des garanties dont vous n’auriez pas besoin. Elles ne sont donc pas si chères que l’on pourrait le penser, bien que le prix peut varier en fonction des garanties de surmutuelle que vous allez choisir.

Comment (bien) choisir une surcomplémentaire optique ?

Le plus important est de définir ses besoins en amont. Si certaines garanties sont indispensables à certains adhérents, d’autres le seront moins. Dans le cas nous intéressant, à savoir l’optique, vous devrez vous pencher le délai de carence précédemment cité et, surtout, l’exhaustivité des actes remboursés. Il est important de pouvoir compter sur une surcomplémentaire optique proposant de prendre en charge une large panoplie de besoins. Certaines surcomplémentaires ne prendront pas en charge certains types de lunettes par exemple.

Mutuelle optique senior : pourquoi est-elle indispensable et comment la choisir ?
Lire l'article