En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Reste à charge zéro : les Français enthousiastes mais également méfiants

Plus de 9 Français sur 10 sont favorables à la création du reste à charge zéro pour les soins optiques, dentaires et auditifs. Néanmoins, trois-quarts d’entre eux craignent une baisse de la qualité des équipements proposés.

Complémentaire santé soins dentaire

Selon un sondage Odoxa auprès d’un échantillon de 991 Français représentatifs de la population française majeure, les Français restent sur la réserve. Alors qu’ils estiment que les soins dentaires, optiques et auditifs sont mal remboursés, 60% d’entre eux ont déjà repoussé ou renoncé à ces soins faute d’argent.

Une baisse de la qualité des équipements ?

La mise en place du reste à charge zéro est donc soutenue à hauteur de 92%. 7 Français sur 10 veulent même qu’il soit universel, sans distinction de revenu. Ce plébiscite montre bien l’enjeu des discussions actuelles entre les pouvoirs publics, les représentants des professionnels de santé et les mutuelles.

Néanmoins, trois-quarts des Français (73%) craignent une baisse de la qualité des équipements (lunettes, prothèses dentaires ou audioprothèses). D’autant plus que la majorité d’entre eux (53%) ne croit pas qu’il soit possible d’allier qualité et remboursement complet.