Optique, dentaire et audition : un reste à charge zéro d’ici 2022

Le gouvernement confirme que le reste à charge zéro sera mis en œuvre d’ici la fin du quinquennat. Si les négociations progressent en dentaire et audition, elles s’avèrent plus complexes en optique.

reste a charge zero

Pendant sa campagne électorale, Emmanuel Macron s’était engagé à mettre en place le reste à charge zéro pour les lunettes, les prothèses auditives et dentaires. « La promesse sera tenue », a confirmé Agnès Buzyn sur RMC-BFMTV. En effet, d’après la ministre de la Santé, « les Français n’auront plus à débourser de leur poche pour accéder à des lunettes ou à des audioprothèses de qualité ».

En dentaire, les négociations entre l’Assurance maladie et les syndicats de dentistes progressent. Selon les Echos, d’après le terrain d’entente trouvé, 46% des volumes d’actes seraient pris en charge à 100%. En revanche, les soins de base seraient revalorisés. Les mutuelles santé pourront aussi réduire le remboursement de certains soins, comme les prothèses inlay-cores, pour faire face aux lourdes dépenses liées au reste à chare zéro.

Des difficultés en optique

En optique, les négociations entre l’Assurance maladie et les syndicats s’avèrent plus houleuses. En effet, la profession estime à 1 milliard d’euros la perte que pourrait lui causer la réforme souhaitée par le gouvernement. En l’état actuel des discussions, le panier de soins à reste à charge zéro ne représenterait que 20% des achats de lunettes en volume, contre 65% pour les audioprothèses.

Reste à savoir si les négociations aboutiront en temps et en heure pour que le reste à charge zéro soit effectif d’ici la fin du quinquennat, comme l’a annoncé le gouvernement. La ministre de la Santé devrait dévoiler le calendrier de mise en œuvre de la mesure en juin prochain.