En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Assurance maladie : les dépenses de remboursements en baisse en juillet

Les dépenses de l’Assurance maladie ont baissé de 0,2% en juillet en France par rapport à l’année dernière, selon les données publiées par Cnamts. L’envolée des remboursements s’essouffle quelque peu pour la première fois de l’année, mis à part sur les médicaments.

remboursement soins

Alors qu’elle souhaite faire 2 milliards d’euros d’économies d’ici 2019, l’Assurance maladie a vu ses dépenses légèrement baisser au mois de juillet, de -0,2% par rapport à l’année dernière. Pour rappel, au mois de juin, ces dépenses de santé étaient une nouvelle fois en hausse de 3%, en ligne avec la progression sur douze mois (3,6%).

Dans le détail, les remboursements des soins de ville ont en revanche légèrement augmenté de 0,6% en juillet. Les dépenses liées aux remboursements des médicaments délivrés en ville et les soins infirmiers en sont les principaux facteurs.

Le coût élevé des arrêts maladie

Ainsi, les remboursements de soins du régime général ont augmenté de 2,3% depuis le début de l’année. Les honoraires médicaux et dentaires représentent le plus gros poste de dépenses de l’Assurance maladie surtout les remboursements des consultations chez les médecins généralistes (+6,7%).

D’autre part, les indemnités journalières dues aux arrêts de travail représentent toujours un coût important pour l’organisme. Depuis 2013, ils sont en hausse de plus de 13% puisque ces arrêts sont de plus en plus longs et donc de plus en plus chers. De juin 2017 à juin 2018, ils s’élèvent à 10,4 milliards d’euros.