En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Les dépenses de la Sécurité sociale en hausse pour le 1er semestre 2017

Durant les 6 premiers mois de 2017, les dépenses liées à l’Assurance maladie ont augmenté de 2,9%. En cause, le nombre de remboursements des transports et des soins médicaux et dentaires.

L'Assurance maladie simplifie la procédure d'ALD

La plus grande progression des dépenses de l’Assurance maladie est celle des remboursements des transports qui augmentent de 4,7% au 1er semestre 2017 par rapport à la même période en 2016. Si ils sont souvent montrés du doigt pour faire gonfler la facture adressée à la Sécurité sociale, ils n’augmentent que de 0,1% de plus que le remboursement des indemnités journalières. L’indemnisation des frais de soins infirmiers, elle, a coûté 3,8% de plus que l’année précédente sur les 6 premiers mois de 2017. En augmentation également, le remboursement des frais médicaux et dentaires (1,5%) et des spécialistes (2%) alors que les frais de consultation chez les médecins généralistes sont stables.

Les remboursements de médicaments en ville lui aussi se stabilise avec une légère augmentation de 0,3% quand le seul poste de dépense en diminution est celui des analyses médicales. Leur remboursement a coûté 0,8% de moins que le semestre précédent.

Une hausse qui confirme la tendance sur 12 mois

Le budget des remboursements de santé est en constante évolution depuis 12 mois : 3,8% de progression enregistrée entre juin 2016 et 2017. L’augmentation des dépenses de la Sécurité sociale est préoccupante alors qu’elle annonçait fin juin vouloir économiser 1,4 milliard d’euros en 2017 pour sortir du déficit. Elle pourra cependant compter sur l’augmentation des prix du tabac avant début 2018 dont la taxe devrait être en partie reversée à l’Assurance maladie.