En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Sécurité sociale : 5 milliards d’euros de déficit en 2017

La Sécurité sociale enregistre en déficit de 5,1 milliards d’euros en 2017. Un chiffre en amélioration par rapport aux années précédentes, qui laisse espérer un retour à l’équilibre dans les années à venir.

Comprendre le chèque santé

Les chiffres sont dans le négatif, mais donnent tout de même de quoi se réjouir. D’après un bilan du ministère de la Santé publié le 16 mars, le solde du régime général de la Sécurité sociale et du fonds de solidarité vieillesse (FSV) s’établit à 5,1 milliards d’euros, soit une réduction de 2,7 milliards d’euros par rapport à 2016.

Ces données sont encourageantes : « il s’agit du plus faible déficit enregistré sur les 15 dernières années ». Une « légère amélioration » également par rapport aux prévisions du gouvernement, qui avait tablé sur un déficit à déficit à 5,2 milliards d’euros dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018.

Hausse des recettes

Pour expliquer ces bons résultats, le ministère évoque une maîtrise d’ensemble des dépenses et une croissance de la masse salariale et des autres assiettes, ce qui généré un surcroît de recettes de 1,2 milliard d’euros. Confiant, le gouvernement envisage « un retour à l’équilibre des comptes de la Sécurité sociale dans un avenir proche ».

Dans le détail, presque toutes les branches connaissent une amélioration de leur santé financière. Les assurances vieillesses et AT-MP (accidents du travail et maladies professionnelles) enregistrent un excédent de 1,8 et 1,1 milliard d’euros, tandis que la branche famille reste presque stable, avec une perte de 0,2 milliard d’euros. Seule l’assurance maladie voit son déficit se creuser, de 4,8 à 4,9 milliards d’euros.