En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Arrêts de travail : 3,2 millions d’arrêts maladie transmis à l’Assurance maladie

Selon les chiffres transmis par l’Assurance maladie à l’AFP, 3,2 millions d’arrêts de travail ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie de coronavirus.

assurance maladie

600 000 arrêts maladie prescrits aux médecins malades, 400 000 arrêts de travail pour les personnes « vulnérables » et 2,3 millions pour les gardes d’enfant. Il s’agit du bilan de l’Assurance maladie, arrêté le lundi 20 avril et transmis à l’AFP, sur les conséquences de la crise sanitaire actuelle en France.

La grande majorité de ces arrêts maladie concernent la garde des enfants durant le confinement. Cependant, ce chiffre devrait même être plus élevé puisque ce type d’arrêt de travail est accordé pour 3 semaines maximum et reste renouvelable jusqu’à la réouverture des écoles. Ces parents d’élèves vont néanmoins passer au chômage partiel dès le 1er mai afin d’assurer une stabilité des revenus.

De nouvelles règles

Au niveau des personnes dites « vulnérables », c’est-à-dire les malades avec une affection longue durée ou encore les femmes enceintes, l’Assurance maladie a annoncé avoir reçu 400 000 demandes d’arrêts en un mois. A noter que le droit à ce document est aujourd’hui ouvert aux personnes vivant sous le même toit avec ces individus.

D’autre part, les règles d’indemnisation des arrêts de travail ont été revues ces derniers jours. Les indemnités journalières sont dorénavant octroyées sans jour de carence, à hauteur d’au moins 90% du salaire brut, quelle que soit l’ancienneté dans l’entreprise. Cette mesure a été mise en place du 12 mars jusqu’au 31 mai prochain.